Top 10 des parutions d’avril 2022 qui mettent le courage des femmes à l’honneur

Pour ce mois d’avril, Celles qui Osent a sélectionné les meilleures parutions du moment mettant en lumière des parcours fictifs ou réels de femmes audacieuses et volontaires, d’hier ou d’aujourd’hui. Découvrez l’incroyable destinée de Belle Greene, une célèbre Afro-Américaine du 20e siècle qui a eu le courage de transgresser l’injustice ségrégationniste de son pays. Avec Mathilde Larrère, replongez-vous dans l’histoire des luttes féministes de la Révolution française à nos jours. Indignez-vous grâce au puissant témoignage de la chrétienne Asia Bibi et de sa lutte contre l’extrémisme religieux. Écoutez les paroles inspirantes de femmes incarcérées, ou celles de femmes en politique, grâce à l’ouvrage de Marie-Virginie Klein sur l’exercice du pouvoir au féminin. Vous serez certainement bouleversé par le témoignage d’une mère face à la naissance prématurée de sa fille, ou de celui de la reconstruction d’une femme ayant subi une agression sexuelle à 17 ans. Vous pouvez aussi opter pour l’histoire d’une héroïne qui a décidé de dormir pendant une année, ou celle d’un couple ayant succombé à la dernière application à la mode, au péril de leur amour. Enfin, partagez le quotidien de Bernadette et sa petite retraite, résistant à la pauvreté grâce au Secours populaire, narrant avec dignité ses difficultés. Celles qui osent vous présente sa sélection littéraire du mois d’avril 2022 !

1. Belle Greene : le livre coup de cœur de notre sélection littéraire d’avril 2022

L’histoire de Belle Greene débute en 1898, aux États-Unis. La famille Greener doit faire face à l’injustice ségrégationniste d’une famille métisse. Aux USA, la loi (qui va perdurer jusqu’en 1964) oblige les métisses à se déclarer comme noirs selon « la règle de l’unique goutte de sang ; un seul ancêtre africain suffit pour faire une lignée de « gens de couleur ».

Dans une Amérique puritaine violemment raciste, Geneviève Greener et ses cinq enfants transgressent la frontière de race en « passant chez les blancs » – le « passing » en sociologie, alors que cette « trahison » est sévèrement punie. Ils s’inventent une généalogie de parents blancs, afin de devenir la famille Da Costa Greener. La plus déterminée de tous, c’est Belle. Ayant l’apparence d’une femme blanche avec la peau mate, elle parvient à dissimuler ses origines Afro-Américaines. Sous couvert de sa nouvelle identité, munie de ses nouveaux papiers où le mot colored n’apparaît plus, Belle da Costa Greener réussit à devenir directrice de la bibliothèque de la Morgan library à New York, appartenant au richissime J.P Morgan. En redoutable collectionneuse de livres rares, incunables et d’objets d’art, cette fille d’activiste noir domine alors le monde des bibliophiles, mais toute sa vie est bâtie sur un mensonge explosif… Après trois années d’enquête minutieuse sur le terrain, Alexandra Lapierre restitue l’histoire d’un drame, celui d’une femme écartelée entre son histoire et sa volonté d’appartenir à la société qui opprime son peuple.

Vous aimez nous lire ? Et si vous deveniez, vous aussi, rédactrice ou rédacteur web ?  Plus d'info sur le métier par ici : devenir rédactrice web.

Plongez sans hésiter dans cette passionnante biographie retraçant le destin d’une femme audacieuse, libre et déterminée.

2. L’essai passionnant qui retrace les luttes féministes pour les droits des femmes

« Pénis partout, justice nulle part ! »

Rage against the Machism retrace les douze étapes clés des luttes féministes, de la Révolution française jusqu’au mouvement #Metoo, mêlant récits, documents d’époque, chansons, slogans ou citations féministes.

Sur les pas de Louise Michel, Gisèle Halimi, les suffragettes, Hubertine Auclert, Madeleine Pelletier, Pauline Léon, Malika El Fassi, les colleuses de Stop Féminicides et tant d’autres, ce livre rappelle la détermination de celles et ceux qui n’acceptent pas l’inégalité des sexes.

« On se lève, on se casse. On gueule. On vous emmerde. Virginie Despentes »

L’auteure, Mathilde Larrère, aborde les sujets où la liberté des femmes a été bafouée : le suffrage universel, le Code civil, le droit à prendre les armes, l’instruction, la gouvernance de son propre corps ou la lutte contre les violences sexuelles.

À travers cet essai féministe, l’historienne et enseignante-chercheuse retrace le combat interminable des femmes pour leurs droits, conquis, arrachés, défendus. Elle ose aborder l’invisibilisation des ouvrières, des femmes racisées et des lesbiennes largement oubliées « dans le roman national féministe ».

3. L’émouvant journal d’une jeune femme qui a décidé de dormir

« J’avais commencé à hiberner tant bien que mal à la mi-juin de l’an 2000. J’avais vingt-six ans… J’ai pris des cachets à haute dose et je dormais jour et nuit, avec des pauses de deux à trois heures. Je trouvais ça bien. Je faisais enfin quelque chose qui comptait vraiment. Le sommeil me semblait productif. »

Pourquoi une jeune femme de 26 ans, belle, riche, fraîchement diplômée de l’université de Columbia, déciderait d’entamer une longue année d’hibernation en s’assommant de somnifères ? Au fond de la 84e rue de Manhattan, elle veut dormir. Faire un break. Oublier la mort de ses parents partis trop tôt. Seule et malheureuse, elle préfère le sommeil à la vie. Noyée dans les chagrins et les cauchemars, elle cherche un sens à sa vie. Le vide abyssal qu’elle ressent transparaît dans ce roman existentialiste lucide et amer sur la génération Y. Le nouveau roman d’Ottessa Moshfegh s’apparente à un thriller psychiatrique, dont on veut absolument connaître la fin.

4. Paroles de femmes incarcérées : des textes passionnants

« Pas besoin de flashs, c’est vous les lumières ! » Surveillante activités socio-éducatives

En France, en 2021, les femmes détenues représentent 3,3 % de la population carcérale, une minorité invisible. Au cours de 8 ateliers organisés entre les mois de juillet et de septembre 2021, en partenariat avec l’association Lire pour en sortir, 23 femmes du centre de détention de Roanne sont devenues des « écrivantes ». Sous la direction des écrivaines Lisette Lombé, Elvira Masson, Fabrice Rose et Delphine de Vigan, elles ont pris la parole et écrit des textes, guidées sur 4 thématiques :

  1. Qui suis-je
  2. La liberté
  3. Chercher l’énergie du slam
  4. Cuisiner entre les murs

Créé en détention, ce recueil de textes permet de découvrir qui sont ces femmes incarcérées, quelles sont leurs aspirations, et de partager un peu de ce qui se passe entre les murs. Cet ouvrage témoigne du fait que l’écriture peut être une passerelle vers la liberté.

« La liberté est comme une prise d’air, dans l’immensité d’un désert. » Gladys

5. La lutte captivante d’Asia Bibi contre l’extrémisme religieux

Enfin Libre ! est le témoignage bouleversant d’une mère de famille devenue le symbole mondial de la lutte contre l’extrémisme religieux.

« Je n’ai pas la mémoire des dates, mais il y a des jours qu’on n’oublie pas. Comme ce mercredi 9 juin 2010. Je suis arrivée, avant que le soleil ne se couche, pour la première fois au centre de détention de Shekhupura, où j’ai passé trois années avant de changer de prison comme on change de maison. »

Au sein de la République islamique du Pakistan, en 2009, la chrétienne Asia Bibi a été condamnée à mort pour motif de blasphème contre l’Islam. L’ouvrière agricole a en effet bu de l’eau dans un puits utilisé par les musulmans. Elle l’aurait corrompu, « parce qu’une personne qui lit la Bible est impure. » Le juge la condamne à la pendaison, et sa famille doit vivre dans la clandestinité. Le Pakistan s’embrase ; certains islamistes manifestent pour que la condamnation soit maintenue, d’autres citoyens se prononcent pour la réprobation des lois coraniques. En 2019, grâce à de multiples actions internationales, elle est enfin acquittée. Asia Bibi a passé neuf années en prison, neuf années de calvaire à être humiliée et torturée pour avoir « blasphémé ». Anne-Isabelle Tollet, grand reporter et ancienne correspondante permanente au Pakistan, co-auteure du livre, a aidé Asia Bibi à raconter son cauchemar. Depuis 2010, elle alerte le monde entier pour sauver Asia Bibi. Ce livre, rappelant que le droit de tous n’est pas garanti partout dans le monde, a obtenu le Prix littéraire des droits de l’homme 2020.

🔎  Redécouvrez  les destins de femmes résistantes au charisme bouleversant, à l’audace et la philanthropie indéfectible.

6. Liv Maria, l’histoire poignante d’une reconstruction

Liv Maria, le dernier roman de Julia Kerninon, parle de liberté, d’identité et de féminité à travers l’histoire d’une jeune Bretonne, Liv Maria, née au printemps 1970. Cette fille unique d’une insulaire bretonne et d’un norvégien mène une vie paisible et libre. Son père, qui lui lit Jack London, Faulkner et Beckett, lui transmet l’amour de la littérature. Elle grandit entourée de l’amour de ses parents et de ses oncles, protégée par le cocon familial, jusqu’à « l’événement » : un soir, dans l’année de ses dix-sept ans, elle est victime d’une agression sexuelle.

« — Qu’est-ce qu’il t’a fait ?

— Seulement ça, dit Liv Maria, montrant ses vêtements froissés, soudain épuisée.

— Ne dis jamais ça, avait sifflé sa mère brusquement, sans la regarder. Ne dis jamais : seulement. »

Sa mère l’envoie à Berlin, chez sa tante Bettina. Jeune fille au pair, l’adolescente déracinée découvre alors l’amour, auprès de Fergus, son professeur d’anglais, un Irlandais marié et père de famille. Cette passion se terminera contre sa volonté, car l’homme s’en ira sans lui donner signe de vie. Un deuil familial l’amènera ensuite à voyager et à grandir… Marquée par un secret qu’elle juge inavouable, tour à tour aventurière, libraire, mère, Liv suit un itinéraire mouvementé en quête de liberté.

« D’une certaine façon, la distance n’était plus la question, où qu’elle vive à la surface de la Terre, elle ne pouvait échapper au rayonnement du passé, aux conséquences de ses actes. »

7. Rôles modèles et femmes dirigeantes : entre audace et obstacles

« Même les meilleures, même nos dirigeantes, celles qui occupent aujourd’hui les plus hautes fonctions l’ont, à un moment ou à un autre de leur vie, ressenti. Pas une seule de celles que j’ai rencontrées m’a dit ne pas avoir vu ou expérimenté une forme d’inhibition, un syndrome de l’imposteur (…) peu, très peu de femmes osent prendre la lumière et occuper la première place, celle du leader, du numéro un, de celui qui, in fine, décide. »

Certes, les femmes accèdent de plus en plus à des postes à responsabilités et leurs places progressent dans la société. Le pouvoir exécutif comprend aujourd’hui autant d’hommes que de femmes ; pourtant, l’accès aux fonctions suprêmes demeure la chasse gardée de quelques hommes. Comment font celles qui réussissent à être sur la 1re marche, en politique, dans les affaires ou les médias ? Pourquoi d’autres sont reléguées à des rôles de second plan ?

Ce livre réunit les témoignages de femmes d’horizons et de générations différentes : Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Marine Le Pen, Anne Lauvergeon, Agnès Verdier-Molinié, Karine Lacombe, Sibyle Veil, Carole Delga, Kat Borlongan, Stéphane Pallez, Bibiane Godfroid… Ces femmes ont un point commun : elles ont toutes osé ! Dans cet ouvrage, avec sincérité, elles partagent leurs expériences et leurs conseils.

Dirigeantes politiques, d’entreprise ou d’institution, elles reviennent sur leur difficile ascension professionnelle, des obstacles qu’elles ont dû franchir et des difficultés qu’elles continuent de rencontrer.

Marie-Virginie Klein interroge aussi l’exercice du pouvoir au féminin : en quoi diffère-t-il de celui des hommes ?

📌.  À lire aussi : présidentielle 2022 : quelle place pour les droits des femmes ?

8. Le bouleversant témoignage d’une naissance prématurée

Héloïse et Pierre sont heureux. Ils sont mariés, et même si la grossesse a tardé à venir, ils attendent le jour qui doit être le plus beau de leur vie. Le 28 décembre 2011, alors qu’ils sont en vacances en Savoie, leur premier enfant naît dans un état critique, grand prématuré, à 600 kilomètres de chez eux.

« La main gauche plaquée sur mon gros ventre, je répète d’une voix faible : mon bébé est mort, mon bébé est mort, mon bébé est mort ».

Leur petite fille prénommée Garance pèse seulement 1,4 kilo. Arrivée avec trois mois d’avance, elle va lutter pour survivre, heure après heure, jour après jour, semaine après semaine. Les grandes victoires sont les plus petites.

« Je t’aime déjà, toi qui lutte chaque seconde pour faire battre ton cœur. » Héloïse des Monstiers

Le couple, dans la tourmente, peut compter sur le soutien du personnel de santé. Ancienne journaliste, Héloïse des Monstiers témoigne dans son livre Peau à peau du choc de son accouchement très prématuré. Elle y décrit le quotidien angoissant, avec son mari, des premières semaines de vie de leur bébé en réanimation néonatale à Chambéry. Ce récit retrace avec beaucoup de sincérité leur parcours, les moments de détresse, d’angoisse, de doutes, de tristesse aussi. L’auteure dédie ce livre à tous les pédiatres, à toutes les femmes qui donnent leur lait, à celles qui confectionnent des couvertures pour les couveuses, de minuscules bonnets introuvables dans le commerce, aux parents d’enfants prématurés et à l’association SOS Préma.

🎙   Retrouvez notre interview des fondateurs de la boutique en ligne Préma & Cie

9. Une dystopie haletante sur un amour à la fin annoncée

Le Syndrome des cœurs brisés narre l’histoire d’amour contrariée d’un couple d’amoureux chamboulé par le progrès informatique.

Qui n’a jamais voulu connaître ou maîtriser son futur ? Victor et Lola forment un jeune couple inséparable, fous amoureux l’un de l’autre. Dans leur minuscule appartement, ils savourent le bonheur et la vie simple. Jusqu’à ce qu’il ait recours, par curiosité, à la dernière technologie à la mode : Time Wise. Ce programme informatique propose à ses utilisateurs de connaître la date exacte de la fin de leur histoire d’amour. Ils apprennent stupéfaits qu’il ne leur reste que… deux mois avant leur rupture ! Le résultat est inéluctable. Lola s’en moque, Victor est sous le choc. Les amoureux s’interrogent : doivent-ils précipiter le terme de leur couple, vivre chaque jour intensément avant la fin ou tenter de déjouer les statistiques ? Quelle est la meilleure façon de vivre les derniers jours d’une histoire d’amour ?

« Tu vois bien que l’on s’aime, Victor. On ne va pas se désaimer en deux mois. »

Salomé Baudino, à travers cette chronique de l’amour à la fin plus ou moins annoncée, nous donne à réfléchir sur ce qui scelle un couple, entre quotidien, passion, confiance et conscience de l’inconnu. Ce premier roman dépeint les travers de notre époque et de nos destins soumis aux algorithmes et aux calculs mathématiques.

💕.  Avec Judith Duportail, plongez-vous dans son enquête journalistique percutante sur les relations Tinder, intitulée L’amour sous algorithme.

10. Le quotidien de Bernadette et sa petite retraite

« Je touche 877 euros de retraite. Dès que ma paie arrive, je mets 40 euros de côté pour l’alimentaire et j’attends le 12, c’est le jour où tout le monde me prélève : le loyer, l’assurance, le gaz, l’électricité. Après, il me reste à peine 15 euros par jour pour manger, m’habiller et sentir bon. »

La journaliste et réalisatrice Charlotte Leloup a rencontré Bernadette, soixante-dix-sept ans, dans le cadre d’un article pour Paris Match sur les petites retraites. Ce livre témoigne de presque une année de la vie de Bernadette. Couturière à la retraite, elle vit dans une HLM à Reims. Grâce à la débrouille et au Secours populaire, Bernadette tente de s’en sortir avec sa maigre retraite.

Son seul plaisir est de faire du troc avec ses amis ou d’aller à Cora pour se promener dans les rayons, juste pour regarder. Admiratrice du Che, de Matt Pokora et de Black M, elle aime plus que tous ses onze enfants. Celle qui se dit « oubliée » d’un président pour lequel elle a voté, mais qui « n’a rien fait du tout » ose prendre la parole pour raconter son quotidien, avec 877 euros de retraite.

📚  Si vous ne l’avez pas encore lue, découvrez aussi la sélection littéraire Celles qui Osent du mois de mars 2022

🎙 N’hésitez  à liker et commenter notre article, notre podzine ou notre podcast pour nous soutenir. Vous pouvez aussi vous abonner à notre newsletter Celles qui Osent !

Violaine Berlinguet – Celles qui Osent

Sources :

Fnac.com : Enfin libre ! – broché – Asia Bibi – Achat Livre ou ebook

Editions.flammarion : Un bol de coquillettes et puis voilà… de Bernadette, Charlotte Leloup – Editions Flammarion.

Buchetchastel.fr : Peau à peau – Les Éditions Buchet-Chastel

Flammarion.com : Belle Greene de Alexandra Lapierre – Editions Flammarion

Fnac.com : Femmes dirigeantes – Comment elles ont osé – broché – Marie-Virginie Klein

éditions-iconoclaste.fr : Liv Maria – Iconoclaste

franceculture.fr : Histoires de femmes. Ecrits de prison : livre à découvrir sur France Culture

Fayard.fr : Mon année de repos et de détente, Ottessa Moshfegh | Fayard

livredepoche.com : Le Syndrome des cœurs brisés, Salomé Baudino | Livre de Poche

éditionsdudétour.com : Rage against the Machisme | Éditions du Détour

Celles qui osent instagram

tipeee-celles-qui-osent

À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque mois !

Merci pour votre abonnement !