La légende de la Dame blanche : le spectre aux multiples visages

Même si vous ne l’avez jamais vue, vous en avez forcément entendu parler. Depuis le Moyen Âge, la Dame blanche effraye tous ceux qui prononcent son nom, même ceux qui ne veulent pas l’admettre. Des anecdotes racontées au coin du feu aux récits terrifiants de châteaux hantés, l’histoire de la Dame blanche est une véritable légende urbaine qui traverse les époques comme les continents. Fée, messagère, châtelaine, lavandière, auto-stoppeuse… les différents visages de ce fantôme féminin n’ont pas fini de nous donner des frissons. Si vous raffolez des histoires qui font peur, découvrez tous les mythes qui entourent la légende de la Dame blanche.

Une histoire de fantômes qui évolue au fil des siècles

La Dame blanche ne se contente pas d’une seule histoire. Parfois malveillante, parfois protectrice, elle est avant tout une entité féminine se révélant sous différents aspects à travers les siècles. Retour sur les principales formes d’apparition de la Dame blanche.

La fée revenante

Vous pensiez que toutes les fées étaient bienveillantes ? Loin des contes de fées traditionnels, la Dame blanche est associée depuis le Moyen Âge à une fée revenante qui s’attaquerait à tous ceux qui se risquent à l’approcher de près. Pour certains, elle ne serait autre que la fée Mélusine, une créature condamnée à vivre avec une queue de serpent pour avoir tué son père.

La messagère annonciatrice d’une mort imminente

Depuis près d’un millénaire, la Dame blanche se manifesterait auprès des vivants pour leur annoncer une mort imminente. Dans le Saint-Empire romain, plusieurs membres des plus grandes familles aristocratiques, telles que la famille des Habsbourg, l’auraient aperçue juste avant de mourir. La Dame blanche serait également apparue à l’impératrice d’Autriche Élisabeth de Wittelsbach, dite « Sissi », quelques jours seulement avant son assassinat en 1898.

🏹 Pour en savoir plus sur un personnage oscillant entre mythes et réalités, découvrez l’histoire de Jeanne d’Arc.

La lavandière de nuit

Dans le folklore celtique, la Dame blanche se présente sous la forme d’une lavandière de nuit, nommée différemment selon les régions (Kannerezed noz en Bretagne, Bean-nighe en Écosse ou encore Banshee en Irlande). Tous les mythes concernant ce fantôme féminin ont un point commun : la lavandière de nuit est une femme qui aurait assassiné ses propres enfants. Condamnée à laver son linge pour l’éternité, elle torturerait ou tuerait tous les êtres osant s’approcher d’elle.

Le spectre de la châtelaine

À partir du XVIe siècle, l’histoire de la Dame blanche se propage à travers des récits de revenantes apparaissant dans leur château après une mort atroce.

Dans le Périgord, la Dame blanche du château de Puymartin ne serait autre que le fantôme de Thérèse de Saint-Clar. La légende raconte que vers 1560, l’aristocrate fut surprise par son mari dans les bras d’un autre homme. Fou de jalousie, le mari tua l’amant et emprisonna Thérèse de Saint-Clar dans la tour nord du château pendant 15 années. Après sa mort, le mari décida même d’enfouir le corps de sa femme dans les murs. Depuis, quelques habitants et visiteurs du château affirment avoir aperçu cette Dame blanche ou avoir entendu le crissement de ses pas dans les escaliers menant à sa geôle…

Une histoire similaire a été rapportée au château de Trécesson dans le Morbihan. Au milieu du XVIIIe siècle, un braconnier aurait assisté à une scène sordide : un attelage de chevaux noirs se serait arrêté dans les jardins du château. Deux hommes auraient commencé à creuser une fosse avant de sortir violemment une jeune femme de l’attelage. Vêtue d’une robe blanche et tenant un bouquet de fleurs, celle-ci aurait supplié les hommes d’épargner sa vie. Cependant, ces derniers l’auraient précipitée dans la fosse, puis enterrée vivante. On raconte désormais que le château de Trécesson est hanté par le fantôme de cette jeune mariée au destin tragique.

⏩ Pour en savoir plus sur les violences contre les femmes, Celles qui osent a sélectionné pour vous 4 auteures qui écrivent la violence masculine.

histoire de la dame blanche fantome feminin : photo de la dame blanche telle qu'on se la represente
L’histoire de la Dame blanche recouvre plusieurs mythes qui évoluent au fil des siècles. Source : photo de chainatp – Canva

L’histoire de la Dame blanche la plus répandue en France : l’auto-stoppeuse du bord de route

De nos jours, l’auto-stoppeuse est l’histoire de la Dame blanche la plus ancrée en France. Apparu dans l’Hexagone dès les années 60, ce mythe terrifie les automobilistes qui s’aventurent sur les routes en pleine nuit. Une femme habillée en blanc erre en bord de route sur les lieux proches d’un accident et demande aux voitures de s’arrêter. Elle prend place aux côtés du conducteur et demeure silencieuse pendant tout le trajet. À l’arrivée d’un virage, elle se met à hurler avant de disparaître des radars.

Aux quatre coins de la France, plusieurs témoignages ont corroboré cette histoire. Le plus célèbre est celui des vacanciers de Palavas-les-Flots. Le 20 mai 1981, quatre jeunes âgés de 17 à 25 ans ont affirmé avoir pris en auto-stop une femme portant un manteau et un foulard blancs. Aussitôt après les avoir prévenus du danger d’un virage, elle s’est mystérieusement évaporée. L’histoire a tellement déchaîné les passions qu’elle a fait la une des plus grandes émissions télévisées françaises de l’époque. Si la parole des jeunes vacanciers n’a pas été remise en doute par les gendarmes, le mystère reste entier plus de quarante ans plus tard.

Tout le monde s’accorde à dire que la Dame blanche est le fantôme d’une femme qui aurait perdu la vie sur le lieu de son apparition. Pour les plus optimistes, l’auto-stoppeuse serait bienveillante et permettrait aux automobilistes d’éviter un tragique accident de la route. Pour les autres, elle serait au contraire annonciatrice d’une mort prochaine. Si vous prenez la route en rentrant de soirée, réfléchissez bien avant de laisser monter une auto-stoppeuse vêtue de blanc… Dans le doute, préférez le vélo !

La légende de la Dame blanche outre-Atlantique

L’histoire de la Dame blanche donne également des frissons de l’autre côté de l’Atlantique. Comme en Europe, elle présente de multiples visages. Certains sont plus célèbres, à l’instar de la mariée sans tête américaine ou de la Llorona mexicaine.

La mariée sans tête aux États-Unis

Aux États-Unis, il existe plusieurs versions de l’histoire de la Dame blanche, mais la plus connue est celle du fantôme de la mariée sans tête de Yellowstone. En 1915, un couple aurait décidé de fêter sa lune de miel dans une auberge du célèbre parc de Yellowstone. Lors d’une partie de poker, l’époux aurait perdu toutes les économies du couple. Après avoir assisté à une violente dispute, le personnel de l’auberge l’aurait vu claquer la porte de la chambre. Deux jours après le drame, s’inquiétant du silence de la jeune femme, le personnel aurait découvert son corps sans tête dans la salle de bain. Des années plus tard, des visiteurs du parc ont affirmé avoir aperçu une femme en robe de mariée tenant sa tête entre ses mains…

La Llorona en Amérique hispanique

Classique du folklore de l’Amérique hispanique et notamment mexicain, la Llorona est une femme qui aurait noyé ses enfants pour être avec l’homme qu’elle aimait. Abandonnée par cet homme, elle se serait elle-même noyée dans un fleuve. Depuis, la Llorona traverserait la Terre entière pour retrouver ses enfants ou pour enlever les enfants des autres. Ce fantôme n’apparaîtrait que la nuit, près des rivières ou des lacs. Selon certaines versions, le fait d’entendre ses cris serait annonciateur d’une mort à venir…

La Dame blanche est-elle un mythe ou une histoire vraie ? Tout dépend de nos prédispositions face aux superstitions et aux histoires surnaturelles. Si vous ressentez le besoin de rallumer la lumière après avoir lu cet article, vous n’êtes pas complètement insensible aux phénomènes paranormaux. Que l’on y croie ou non, l’histoire de la Dame blanche résiste au temps qui passe. Sans aucun doute, sa légende continuera à être alimentée par de futurs témoignages et à se propager à travers les frontières pour se révéler sous de nouvelles formes.

⏩ Envie d’en savoir plus sur des femmes au destin extraordinaire ? Abonnez-vous à la newsletter Celles qui osent et découvrez de nombreux témoignages, interviews ou histoires de femmes qui ont fait la différence !

Sophie Klym, pour Celles qui Osent.
Article rédigé lors du cursus de formation en rédaction web chez FRW.

Sources :

  • https://www.chateau-puymartin.com/chateau-hante-dame-blanche/
  • https://tourisme-broceliande.bzh/lieu/chateau-de-trecesson/
  • https://www.yellowstonepark.com/park/history/yellowstone-old-faithful-inn-ghost/
  • https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/i12282112/recit-de-l-apparition-du-fantome-de-la-dame-blanche
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Dame_blanche_(l%C3%A9gende)
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Auto-stoppeuse_fant%C3%B4me

Celles qui osent instagram
2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.