L’Agence des Nations Unies pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes

130 ans. C’est le temps qu’il faudra encore d’après l’ONU pour atteindre l’égalité des sexes aux postes de pouvoir les plus élevés. Actuellement, 22 pays dans le monde sont gouvernés par une femme. Moins de 1 % des parlementaires sont des femmes âgées de moins de 30 ans. Dans le classement établi par Fortune 500, le taux d’entreprises dirigées par des femmes atteint 7,8 % en 2020. Un « record historique » pour l’autrice de l’article1. Dans combien de temps les inégalités économiques entre les sexes seront-elles résorbées au rythme actuel ? Toujours selon l’ONU, dans 257 ans… Les changements sont là, mais ils sont lents.

ONU Femmes, l’agence des Nations Unies pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes, fait partie des organisations qui font bouger les lignes. À l’échelon mondial, régional et national, l’ONG intervient en faveur des femmes. De toutes les femmes. Découvrons ensemble son fonctionnement et ses missions.

Mobilisation pour l’egalite des genres au forum generation egalite
© ONU Femmes / Ryan Brown 2019

ONU Femmes, qu’est-ce que c’est ?

Depuis sa création en 1945, les questions relatives aux droits féminins font partie intégrante des préoccupations de l’Organisation mondiale des Nations Unies. Elles sont ainsi traitées dans différentes entités onusiennes. ONU Femmes n’est pas une structure de plus qui viendrait se superposer aux autres. Au contraire, dans le cadre de sa réforme globale, l’ONU a souhaité que toutes les instances en charge des problématiques liées aux droits des femmes soient regroupées et fusionnées au sein d’une agence spécialisée. C’est chose faite avec la création d’ONU Femmes, en 2010.

Concrètement, l’organisation mondiale défend la population féminine partout sur la planète. L’agence a pour vocation d’œuvrer pour l’amélioration de la vie des femmes dans le monde entier, le respect de leurs droits et l’égalité des sexes. Une mission simple à énoncer. Plus complexe à appliquer.

« Toutes les questions relatives au développement humain et aux droits fondamentaux ont des dimensions de genre. » Site unwomen.org/fr

Lien vers des formations en écriture digitale

Une organisation non gouvernementale mobilisée à tous les échelons

La résolution 64/289 de l’Assemblée générale de l’ONU, qui a fondé ONU Femmes, fixe la ligne directrice de l’agence.

En langage administrativo-onusien, « l’Assemblée générale, le Conseil économique et social et la Commission de la condition de la femme constitueront la structure de gouvernance intergouvernementale à plusieurs niveaux de l’entité pour l’appui à l’élaboration de normes et lui donneront des orientations générales en la matière ». Dit plus simplement, ces instances appuient les négociations politiques internationales en vue d’édicter des prescriptions relatives à l’égalité des sexes qui seront approuvées au niveau mondial.

Ensuite, « l’Assemblée générale, le Conseil économique et social et le Conseil d’administration de l’entité constitueront la structure de gouvernance […] pour les activités opérationnelles et orienteront son action ». Autrement dit, contribuer à faire ratifier un traité international, c’est bien. Faire en sorte qu’il soit appliqué, c’est mieux. L’organisation a donc aussi pour rôle d’accompagner les États membres des Nations Unies dans la mise en œuvre des textes votés.

Enfin, ONU Femmes intervient de manière transversale au sein même de l’ONU. Elle aide en effet les autres instances onusiennes dans leurs efforts pour promouvoir l’égalité des sexes, dans leurs missions autour des droits fondamentaux et du développement humain. Un exemple ? L’égalité de genre dans l’action humanitaire. L’agence soutient des groupes locaux de femmes dans le déploiement de l’aide humanitaire sur le terrain, pour que celle-ci soit effectivement accessible à l’ensemble de la population.

ONU Femmes defend les droits des femmes dans l’acces a l’aide humanitaire
Intégrer localement les femmes dans la chaîne humanitaire.
Crédit : UNWomen

 

👉 Vous ne voulez rien rater de l’actu des femmes audacieuses décryptée par votre média culturel préféré ? Abonnez-vous à la newsletter de CQO (formulaire d’inscription plus bas)

Un travail de fond axé sur l’émancipation pour donner aux femmes les moyens d’oser

En matière de développement humain et de droits fondamentaux, ONU Femmes se focalise sur dix domaines prioritaires. Jugés essentiels pour l’égalité de genre, ils permettent par ailleurs de débloquer les progrès à tous les niveaux :

  • le leadership et la participation des femmes à la vie politique ;
  • l’autonomisation économique ;
  • la fin de la violence à l’égard des femmes ;
  • les femmes, la paix et la sécurité ;
  • l’action humanitaire ;
  • la gouvernance et la planification nationale ;
  • la jeunesse ;
  • les femmes et les filles en situation de handicap ;
  • le programme de développement durable à horizon 2030 ;
  • le VIH/Sida.

Une représentation dans le monde entier : l’exemple d’ONU Femmes France

Pour diffuser ses valeurs et essaimer ses actions, l’agence mondiale est implantée aux quatre coins du monde, par le biais de ses bureaux de liaison ou via des comités nationaux. Ces derniers sont de puissants relais des politiques de l’organisation internationale dans leurs pays, car ils agissent au quotidien sur les principales problématiques locales.

Dans l’hexagone, ONU Femmes France est l’association qui, depuis 2013, appuie les actions de l’ONG mère. Elle se concentre sur trois domaines d’inégalité de genre :

  • indépendance économique et égalité professionnelle ;
  • leadership politique, paix et environnement ;
  • lutte contre les violences et les stéréotypes de genre.

L’association agit en partenariat avec les collectifs, les universitaires et les institutions engagés en faveur de l’égalité des sexes. De manière concrète, ONU Femmes France développe des actions de plaidoyer, d’éducation et de sensibilisation à destination du grand public. Elle se positionne également avec des analyses qui soulèvent des questions de société. Dans un article publié sur son site, le sujet de l’invisibilisation des femmes dans l’art et la culture donne par exemple une lecture contemporaine et anticonformiste d’une pratique séculaire. Enfin, elle se fait l’écho des campagnes menées au niveau mondial.

🎨💪 L’histoire de l’art et le féminisme vous intéresse ? Ce portrait de Margaux Brugvin devrait vous plaire ! ❤

L’Agence des Nations Unies pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes invite la société civile à se mobiliser autour de ses valeurs

Traditionnellement, les actions des Nations Unies sont soutenues et relayées par des célébrités et des personnalités publiques. En France, les artistes Jain, Louane et Françoise Fabian, ferventes défenseuses des droits des femmes, sont les marraines de l’association. À l’international, le travail d’ONU Femmes est mis en lumière par des personnalités féminines diverses : des actrices militantes, telles Nicole Kidman ou Emma Watson, mais aussi une championne de tennis et une princesse. L’acteur, réalisateur et chanteur indien Farhan Akhtar est quant à lui le premier homme à tenir se rôle.

Farhan Akhtar premier ambassadeur de bonne volonte pour ONU Femmes
Farhan Akhtar, porte-parole d’Onu Femmes pour la campagne HeForShe. En 2013, à la suite de l’agression sexuelle et du meurtre d’une collaboratrice, l’acteur s’engage pour la cause des femmes.
Crédit : Tamgana Ghosh

 

📣 Breaking news ❗ CQO, c’est aussi un podcast et un podzine à retrouver sur votre plateforme d’écoute préférée 😀

Désormais, l’agence des Nations Unies pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes va plus loin. Ses campagnes invitent véritablement la société civile à créer le mouvement autour des causes qu’elles défendent et à le faire savoir grâce au pouvoir des réseaux sociaux :

  • #HeForShe est un mouvement de solidarité qui donne la parole aux hommes féministes qui s’engagent pour l’égalité de genre.
  • #OrangeDay et #NIgnoronsPlus : chaque année, du 25 novembre au 10 décembre, ces 16 journées de mobilisation portent un message de tolérance zéro face aux violences faites aux femmes et aux filles.
  • #GénérationEgalité est une campagne ambitieuse visant à réunir les jeunes générations d’activistes et les contributeurs du Programme d’action de Pékin. Ensemble, elles et ils sont mis au défi de faire émerger des actions concrètes menant à une égalité de genre pleine et effective d’ici 2030.

ONU Femmes nous donne ainsi à voir des initiatives innovantes, parfois culottées, au service de l’égalité des genres. Des actions individuelles et collectives courageuses ou audacieuses qui ouvrent la voie à d’autres. Des relais, des amplificateurs de l’agence : toutes et tous, nous sommes One Woman©2. Une seule femme.

⏩ Envie de découvrir une femme politique engagée et combative : lisez le portrait d’Alexandria Ocasio-Cortez !

Aurore Moly-Bernin pour Celles qui Osent
Article rédigé lors du cursus de formation en rédaction web chez FRW

Sources :

1« The number of female CEOs in the Fortune 500 hits an all-time record », article de Emma HinchLiffe pour Fortune, 18 mai 2020

2One Woman©, a song for UN Women

Celles qui osent instagram
À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Merci pour votre abonnement !