Les hommes féministes existent-ils ?

Le féminisme a longtemps eu mauvaise presse et l’image d’un mouvement agressif monté contre les hommes. En 2017, le phénomène #MeToo met en lumière les violences faites aux femmes et les injustices dont elles sont encore les victimes. Il marque le début d’un changement des mentalités. Pourtant, des inégalités existent encore entre les hommes et les femmes en France aujourd’hui. Ces dernières ont des salaires environ 20 % inférieurs à ceux des hommes pour une même fonction. Elles n’occupent que 15 % des postes de dirigeants d’entreprises. En parallèle, elles réalisent en moyenne plus des deux tiers des tâches ménagères de leur foyer. Si une majorité des femmes se dit très favorable à une société plus égalitaire, qu’en est-il des hommes ? Peuvent-ils être engagés dans cette cause ? Comment peuvent-ils jouer un rôle dans l’égalité des sexes ? Enfin, qu’ont à gagner les hommes féministes ?

Le féminisme nous concerne toutes et tous

Le féminisme est une notion qui regroupe un grand nombre de courants de pensée, mais son objectif reste toujours le même : tendre vers une égalité des sexes. Les raisons qui poussent une femme à s’engager dans une lutte féministe sont évidentes. En faisant évoluer ses droits, elle sera aussi personnellement gagnante, par exemple sur son salaire et sur la répartition des tâches ménagères au sein de son foyer. En revanche, les motivations pouvant pousser un homme à devenir féministe sont moins flagrantes. C’est bien pour cela que le terme « homme féministe » peut surprendre. Pourtant, si ce mouvement est un engagement pour construire une société égalitaire, pourquoi les hommes ne pourraient-ils pas être autant impliqués que les femmes ? S’ils sont aujourd’hui les privilégiés de notre société patriarcale, ils peuvent avoir l’envie de se battre pour leur conjointe, mère, fille ou sœur. Ils peuvent vouloir s’engager pour vivre en accord avec leurs valeurs. Pour 7 Français sur 10, le féminisme est aujourd’hui un sujet qui nous concerne toutes et tous.

Devenir féministe en renonçant aux privilèges masculins

Pour s’engager dans la lutte féministe, un homme ne pourra pas se comporter comme une femme, puisque leurs positions de départ ne sont pas les mêmes. L’homme part en tant que « dominant » et la femme en tant que « dominée ». Un homme devra donc déconstruire une partie de ce que la société lui a appris depuis sa naissance et renoncer à certains acquis pour avoir un impact positif sur cette cause. Il militera par exemple pour le partage des tâches ménagères. Ce faisant, il accepte donc de récupérer certaines responsabilités du foyer et de renoncer à une partie de son temps libre.

Un homme féministe pourra également mettre certains de ses privilèges au service de la lutte pour la cause des femmes. En effet, la voix masculine reste plus puissante aujourd’hui que celle des femmes. Dans les médias, aux postes à responsabilités, en politique ou dans les instances décisionnaires, les hommes sont largement représentés et écoutés. Si cela est en train d’évoluer, ce changement se fait trop lentement pour que les femmes seules puissent porter leur combat féministe et se faire entendre. Il est donc aussi de la responsabilité des hommes de porter cette lutte, en commençant par les écouter sans les juger. Ne sont-elles pas les mieux placées pour parler de leur quotidien ? C’est ainsi que les hommes pourront prendre conscience des problématiques qu’elles rencontrent pour prendre part à leur lutte pour l’égalité.

Passer des mots aux actes dans la lutte pour l’égalité des sexes

Être féministe ou se dire féministe ? Telle est la question. L’égalité des sexes est aujourd’hui un sujet de premier plan dans notre société. Et gare à celui qui se dirait opposé à la lutte pour les droits des femmes ! Alors que se moquer d’elles ou les rabaisser sous couvert d’humour était monnaie courante il y a quelques années, c’est aujourd’hui devenu impensable. Être féministe est bien vu par les médias, encore plus si le porte-parole est un homme n’ayant a priori rien à y gagner. Mais les mots ne suffisent pas : il faut aussi et surtout changer ses pratiques du quotidien. Comme le souligne Alban Jacquemart dans sa thèse « Les hommes dans les mouvements féministes français », certains d’entre eux continuent à avoir des comportements antiféministes dans leur vie privée.

De plus, ces actes doivent s’accompagner de prises de responsabilités. Prenons l’exemple du pique-nique à préparer pour la sortie scolaire du petit dernier. Il ne suffit pas de faire un sandwich et de le mettre dans le cartable. Il faut aussi se rappeler la date, penser à faire les courses en fonction des allergies et des préférences alimentaires de l’enfant, avant même de préparer ledit cartable. Les hommes féministes ne se contentent pas de récupérer certaines tâches, ils doivent en prendre la charge mentale. De même, exit les « je peux t’aider ? » qui sous-entendent que la responsabilité revient toujours à la femme et que l’homme peut se satisfaire de lui donner un coup de main ponctuel.

Enfin, il est primordial que des hommes puissent en sensibiliser d’autres à la lutte pour l’égalité des sexes. Il peut être assez facile de prendre la défense d’une femme qui se ferait rabaisser, en passant ainsi pour le sauveur. Mais qu’en est-il une fois que les femmes ont disparu du tableau ? Est-ce que le même homme oserait sortir des clichés et reprendre un de ses amis lors d’une soirée ? Il est essentiel que les hommes puissent défendre des idées féministes, même lorsqu’ils ne sont qu’entre eux.

Hommes féministes : qu’ont-ils à gagner ?

Comme l’explique Thomas Lancelot, le cofondateur de l’association Mix-Cité, « Il est toujours difficile de demander à des dominants de lutter contre leur propre ­domination ». Alors pourquoi des hommes deviendraient-ils féministes ? En effet, à première vue, ils semblent être les grands perdants de la lutte pour l’égalité des sexes. En réalité, ils ont beaucoup à y gagner ! Dans notre société patriarcale, les hommes sont privilégiés. Mais ils sont aussi victimes d’injonctions à la masculinité et peuvent se sentir obligés de répondre à une image de l’homme idéal : viril, barbu, poilu et musclé. Certains ont encore du mal à montrer leurs émotions en public tant ils assimilent les larmes à une marque de faiblesse. Le féminisme, c’est les laisser s’exprimer sans jugement. L’égalité des sexes doit aussi leur permettre d’accéder à des métiers historiquement réservés aux femmes, comme celui de sage-femme. Ils pourront également s’épanouir davantage auprès de leurs enfants, bénéficier de gardes alternées dans le cas de couples divorcés, ou profiter d’un congé parental. De nombreux hommes portent en eux cette envie d’une société plus juste. En devenant féministes, ils s’autorisent à vivre en étant en accord avec leurs idéaux et leurs valeurs profondes. Enfin, des études ont montré qu’un homme engagé pour les droits des femmes sera plus épanoui dans sa vie de couple et dans sa vie sociale.

Parler d’hommes égalitaristes plutôt que féministes ?

Lorsqu’on se demande si un homme peut être féministe, cela est plus une question de forme que de fond. Est-ce qu’un homme peut être engagé pour une société plus égalitaire ? Sans aucun doute. Peut-il être féministe en luttant pour les droits des femmes ? Cela fait parfois grincer des dents, en étant perçu comme une façon de voler la parole aux personnes concernées. Il faudrait alors parler d’hommes égalitaristes plutôt que féministes. Tout comme la lutte féministe pourrait être renommée en lutte pour l’égalité des sexes.

La société change et la place de la femme aussi. Les féministes ont un rôle essentiel dans ce combat : c’est en parlant, en alertant et en se battant pour l’égalité que les mentalités et les comportements évoluent. Mais ce changement ne pourra s’opérer que si les hommes y prennent part. En renonçant à certains de leurs privilèges, ils ont un vrai rôle à jouer. Et ils en sortiront gagnants eux aussi. N’oublions pas que le féminisme est une lutte pour l’égalité : il doit être inclusif et ne pas rejeter les hommes qui veulent faire avancer ce combat.

Pauline Jung, pour Celles qui Osent

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.