Sélection des coups de cœur littéraires à offrir pour les fêtes de fin d’année

Chaque année, les Français sont près de 40 % à offrir des livres à Noël. En faites-vous partie ? Vous cherchez des idées cadeaux pour vos proches, amoureux de littérature ? Voici la sélection Celles qui Osent des meilleurs livres de l’hiver 2021, des romans, primés ou non, à déposer sous le sapin. Nous vous proposons un florilège d’auteurs de talent et des histoires saisissantes qui vont contribuer à embellir vos fêtes de fin d’année… et vos bibliothèques ! Voici notre top 10 des livres à offrir pour Noël.

1. La plus secrète mémoire des hommes, Goncourt 2021, LE livre à offrir pour Noël

Le livre La plus secrète mémoire des hommes raconte l’histoire de Diégane Latyr Faye, jeune écrivain sénégalais vivant à Paris. Une rencontre avec une grande femme de lettres va changer le cours de son existence. Elle lui confie un manuscrit intitulé Le labyrinthe de l’inhumain, paru en 1938. Son auteur Elimane, qualifié à l’époque de « Rimbaud nègre », s’est retiré de la scène médiatique suite au scandale déclenché par la parution de son texte. Son personnage fait référence à l’écrivain malien Yambo Ouologuem, lauréat du Prix Renaudot en 1968 dont la renommée a été mise à mal par des accusations de plagiat.

Diégane, fasciné par le mystérieux Elimane, se lance alors sur sa piste. Ses interrogations identitaires, littéraires, historiques et politiques rouvrent de douloureuses blessures, entre autres celles de décennies de révolutions et de guerres, entre France, Sénégal et Argentine.

💜 L’écrivain Mohamed Mbougar Sarr nous propose un livre complexe, construit sur une pluralité de récits imbriqués les uns dans les autres qui nécessite une certaine concentration. Véritable hommage à la littérature, son roman est lauréat du Prix Transfuge et du Goncourt 2021.

2. Madame Hayat : une magnifique histoire d’amour à offrir en cadeau

Fazil, le jeune narrateur de ce livre, féru de littérature, part faire des études de lettres loin de chez lui. Élève boursier, il loue une chambre dans une modeste pension et gagne sa vie en tant que figurant dans une émission de télévision. Un jour, il remarque une femme solaire, voluptueuse, d’âge mûr : Madame Hayat.

Il tombe fou amoureux de cette rayonnante danseuse cinquantenaire, bien plus âgée que lui. Quelques jours plus tard, il fait la connaissance de la jeune Sila, étudiante également.

Fazil doit alors jongler entre deux bonheurs initiatiques, deux femmes aux antipodes l’une de l’autre, avec la menace omniprésente du régime politique autoritaire de son pays…

💜 Avec Madame Hayat, Ahmet Altan nous offre une fine analyse du sentiment amoureux et un joli texte, à la fois doux et lumineux. Ce livre, écrit en prison par un des journalistes les plus renommés de Turquie, a remporté le prix Femina étranger. Accusé pour implication présumée dans la tentative de putsch manqué du 15 juillet 2016, l’écrivain a été emprisonné plus de quatre ans à Istanbul, avant d’être libéré en avril 2021 sur ordre de la Cour de cassation de Turquie.

3. La clause paternelle : un zeste d’humour pour Noël !

Avec La clause paternelle, l’auteur suédois Jonas Hassen Khemiri dépeint l’histoire d’une famille dysfonctionnelle où le père, qui vit à l’étranger, revient une fois par an en Suède pour des raisons administratives et fiscales. L’auteur nous plonge alors 10 jours à Stockholm au sein d’un foyer constitué de ce père de passage, de son fils et de sa fille. Celui-ci a passé « une clause paternelle » avec son fils : il lui a donné son appartement et en échange il attend de lui qu’il s’occupe de lui et de toutes ses affaires. Sauf que cette fois-ci, le fils veut que les responsabilités de famille changent. Mais une telle clause est-elle réellement négociable ?

💜 L’écrivain dépeint l’inexorabilité des liens familiaux et l’absence d’un père avec poésie, étrangeté et humour. Cet hommage aux gens qui sont absents a été récompensé par le Prix Médicis étranger 2021

4. Un étranger nommé Picasso : une enquête passionnante

Avec Un étranger nommé Picasso, Annie Cohen-Solal réalise une enquête fascinante sur le célèbre peintre Picasso, avec un angle novateur : celui de sa situation d’étranger en France. Au début du 20e siècle, Paris est la capitale des Arts. En 1900, Picasso, alors âgé de 19 ans, s’y installe et rejoint la communauté des Catalans exilés de Montmartre. Dès 1901, il fait l’objet d’une surveillance par des individus attachés à suivre les agissements du groupe anarchiste catalan. Pas à pas, le lecteur suit les étapes de son essai d’intégration. Même lorsque sa carrière atteint une renommée internationale, son dossier de naturalisation déposé en 1940 est refusé ! À partir de la situation de Picasso « l’étranger », l’auteure décode toute la politique française face à l’immigration.

Ce livre tente de répondre à cette énigmatique question : pourquoi Picasso n’est-il jamais devenu citoyen français ?

💜 Annie Cohen-Solal, docteure en lettres, professeur des universités et chercheuse à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine, s’attarde sur la vie de Picasso et ses problématiques d’exil, de déracinement et d’expatriation. Son essai palpitant, très peu romancé, apporte, à l’aide d’une documentation argumentée, des précisions inédites sur la vie d’un artiste mondialement connu. Il a été récompensé par le prix Femina Essai. Avis aux passionné(e)s du monde de l’art !

5. Que sur toi se lamente le Tigre : une tragédie à déposer sous le sapin

Que sur toi se lamente le Tigre constitue la chronique d’une mort annoncée.

Ce drame contemporain se déroule dans l’Irak rural d’aujourd’hui, sur les rives du Tigre. Une jeune femme commet l’interdit absolu : elle a eu une relation sexuelle hors mariage avec Mohammed, un ami d’enfance devenu son amant, juste le temps « d’une étreinte terne et précipitée ». Son destin se ferme quand celui-ci meurt sous les bombes. La sanction tombe : elle apprend qu’elle est enceinte. L’honneur doit alors être sauvé. « L’honneur est plus important que la vie. Chez nous mieux vaut une fille morte qu’une fille-mère », dit-elle.

Le temps d’une journée dont l’issue est inéluctable, la jeune irakienne attend la mort.

Elle sait qu’elle va être tuée par son frère aîné, Amir, « l’assassin » détenteur de l’autorité masculine dans la famille depuis la mort du père dans un attentat.

La mère, résignée par une vie de soumission, s’y opposera-t-elle ?

💜 Émilienne Malfatto, photojournaliste indépendante, a souvent séjourné en Irak et connaît bien la réalité irakienne, régentée par l’autorité masculine et le code de l’honneur. Son très court roman, percutant et tragique, a reçu le prix Goncourt du Premier roman.

6. Ne t’arrête pas de courir : le livre coup de cœur de notre sélection littéraire de Noël

Mathieu Palain retrace avec Ne t’arrête pas de courir le parcours de Toumany Coulibaly, entre sport et braquage, rédemption et rechute.

Pendant deux ans, chaque mercredi, Mathieu Palain se rend à la prison de Réau pour échanger avec Toumany Coulibaly. Au parloir, le journaliste qui rêvait de devenir footballeur fait face à Toumany Coulibaly, cinquième d’une famille malienne de dix-huit enfants, athlète hors norme et cambrioleur en série. Quelques heures après avoir décroché un titre de champion de France du 400 mètres, il a attaqué une boutique de téléphonie. Mathieu tente de comprendre « l’énigme Coulibaly », sa double vie et son talent fracassé par ses pulsions irrépressibles. « Toumany a beau courir vite, il reste un jeune fauché dans une cité de la banlieue sud. » Le jour, il gagne des courses et monte sur des podiums. La nuit, il siphonne des réservoirs et cambriole des pharmacies.

Au fil des mois, les deux trentenaires deviennent amis. Pourquoi l’athlète a-t-il gâché son talent et ses chances ? « Égoïstement, en tant qu’écrivain, ce que je cherche, moi, c’est une fin. J’aimerais qu’il sorte de prison et qu’il reprenne sa vie en main. Je ne suis ni son frère ni son père, mais quand même, ça me ferait chier qu’il rechute. »

💜 Après le succès de son premier roman Sale Gosse, l’écrivain journaliste affirme son goût pour la littérature du réel. À découvrir absolument !

7. Seule en sa demeure : le polar à lire cet hiver

Aimée, 18 ans, épouse Candre Marchère. C’est un mariage arrangé, comme il en existait beaucoup au 19e siècle. Rapidement, elle s’installe au domaine de la forêt d’Or. Elle doit alors subir les silences et la rudesse de son riche époux jurassien – presque terrifiant – qu’elle n’a pas choisi.

Elle peine à trouver sa place de maîtresse de maison dans cette grande demeure hantée par le fantôme d’Aleth, la première épouse de Candre, décédée peu de temps après ses noces. Tout lui semble alors menaçant : la forêt, les murs, Henria, sa servante.

L’arrivée d’Emeline, sa professeure de flûte, fait éclater ce monde clos et l’extrait peu à peu de l’isolement.

💜 Avec Seule en sa demeure, Cécile Coulon propose un polar poétique angoissant, sorte de remake de l’histoire de Barbe bleue. Après le succès de son roman Une bête au paradis, l’écrivaine nous livre une intrigue addictive nous plongeant dans un univers hitchcockien… Idéal pour les lectrices ou lecteurs avides de suspense, de mystères et de romantisme.

8. Les enfants de la Volga : un roman à offrir aux amateurs de littérature russe

Dans les années 1920, un instituteur nommé Jakob Bach initie ses jeunes élèves à la poésie allemande, dans le petit village de Gnadenthal, sur les bords de la Volga. Cette région est peuplée par une communauté d’Allemands, qui vit sur les rives du fleuve depuis environ 1750. La communauté, repliée sur elle-même, a conservé au fil des siècles sa langue, sa religion, ses coutumes. Un jour, Bach reçoit une mystérieuse offre d’emploi d’un certain Udo Grimm, riche fermier vivant sur l’autre rive de la Volga. Celui-ci l’invite à donner des cours à sa fille Klara… derrière un paravent, sans jamais pouvoir la voir.

Les jeunes gens tombent peu à peu amoureux, mais le reste de l’histoire est loin d’être un conte de fées. Peu de temps après s’être installés ensemble dans une ferme isolée, des intrus s’introduisent dans la ferme et violent Klara. Neuf mois plus tard, la jeune femme meurt en couche, laissant Bach seul avec la petite fille, Anntche. Bach s’éloigne alors du monde et perd l’usage de la parole. Il élève sa fille dans le silence lorsqu’un orphelin vagabond arrive dans leur vie…

💜 Les Enfants de la Volga est un beau roman engagé, émouvant et poétique. Ce récit gigogne, entremêlant le conte et l’histoire politique et économique de la Russie du début du 20e siècle, est aussi une critique de l’absurdité de l’histoire…

9. La fille qu’on appelle, un roman captivant pour les fêtes

L’histoire se déroule dans une petite ville balnéaire de Bretagne. Le maire, Quentin Le Bars, accepte d’aider Max, son chauffeur et ancienne gloire de la boxe, à trouver un logement pour Laura, sa fille de vingt ans. Max s’occupe au mieux d’elle depuis la rupture avec sa femme, il y a sept ans. L’homme de pouvoir, la cinquantaine bedonnante, séduit par la beauté de Laura, tente de la séduire, sans finesse. Comme il n’y parvient pas, il fait appel à Franck Bellec, ancien manager de Max et gérant du Casino de la ville…

💜 Tanguy Viel confronte, comme souvent, des personnages peu favorisés à des profiteurs, sans scrupules, issus d’une société privilégiée. Les rapports de force s’exercent entre les personnages, en fonction de l’argent, de l’image médiatique ou de la beauté physique. L’écrivain dresse un constat amer sur la situation de personnes vulnérables, régulièrement manipulées par des individus malfaisants, malintentionnés, mais ayant la chance d’être mieux nés. Ce roman, construit sur le modèle d’un entretien de police, interpelle et n’est pas sans rappeler l’affaire Darmanin…

10. Élise sur les chemins, une ode à offrir aux amoureux de la nature

Élise grandit en pleine nature, au sein d’une famille libertaire et heureuse. L’environnement est son jardin, tandis que l’initiative individuelle et la découverte forment son apprentissage.

Élisée et Onésime, ses deux grands frères, ont quitté la maison et sont partis sans prévenir un beau matin, « apprendre la terre » avec la bénédiction du père. Inquiète qu’ils ne rentrent jamais et poussée par les sombres prédictions à leur égard de la Vouivre, créature des marais, Élise va quitter ses terres et partir à leur recherche. À travers ce doux voyage initiatique, Élise part à la découverte d’un monde à la fois réel et fantastique…

💜 Ce roman en vers est librement inspiré de la vie familiale du géographe et écrivain anarchiste Élisée Reclus (1830-1905) et de son livre Histoire d’un ruisseau.

Après De pierre et d’os (Le Tripode, 2019), Bérengère Cournut propose un nouveau voyage, une rêverie poétique apaisante entre féerie imaginaire et réalisme poétique.

Grâce à ce conte initiatique, véritable ode à la nature, le lecteur est invité à réfléchir à son rapport à l’environnement et à ses choix de vie…

 

🎁 Pour vos idées cadeaux de Noël, vous pouvez aussi vous inspirer de nos conseils de lectures automnales 2021

⏩ Si vous ne l’avez pas encore lue, découvrez aussi la sélection Celles qui Osent des 5 meilleurs livres de la rentrée

 

N’hésitez pas à liker et commenter notre article pour nous soutenir. Vous pouvez aussi vous abonner à notre newsletter Celles qui Osent !

 

Violaine B — Celles qui Osent

 

Sources :

Babelio : La plus secrète mémoire des hommes

https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature-etrangere/madame-hayat

https://www.fayard.fr/documents-temoignages/un-etranger-nomme-picasso-9782213711447

France TV info, Que sur toi se lamente le Tigre : Emilienne Malfatto plonge au cœur de la tragédie du crime d’honneur dans une famille irakienne

https://www.lefigaro.fr/livres/ne-t-arrete-pas-de-courir-de-mathieu-palain-athlete-et-cambrioleur-20211027

Toute la culture, Seule en sa demeure, le roman attendu de Cécile Coulon

Le Monde,  Les Enfants de la Volga, de Gouzel Iakhina : le grain d’humanité qui subsiste

http://www.leseditionsdeminuit.fr/livre-La_Fille_qu_on_appelle-3352-1-1-0-1.html

https://le-tripode.net/livre/berengere-cournut/elise-sur-les-chemins

Celles qui osent instagram
À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque mois !

Merci pour votre abonnement !