Rosa Bursztein | L’art de manier l’humour avec simplicité

Peu connue du grand public, Rosa Bursztein a pourtant déjà 10 ans de carrière à son actif. Destinée aux planches de théâtre, c’est au travers de projets plus personnels qu’elle commence à se faire un nom. À la fois humoriste, comédienne, animatrice de podcast, écrivaine et réalisatrice, ses textes inspirés, son charisme et son naturel servent des talents variés. Voici le portrait de Rosa Bursztein, celle qui a choisi de faire rire avec autodérision et authenticité.

Rosa Bursztein : de l’humour, de l’ambition et de l’audace

Rosa est née le 9 mai 1989 à Paris où elle passe son enfance et son adolescence. Elle participe à des ateliers de théâtre depuis l’âge de huit ans et son orientation scolaire et universitaire est guidée par cette passion. Elle intègre ainsi des études de Cinéma à la Sorbonne après son baccalauréat littéraire. En parallèle, elle poursuit sa formation d’interprète au studio d’Asnières puis au cours Florent.

En 2012, à seulement 23 ans, John Malkovich la repère et lui confie le personnage de Cécile de Volanges dans une adaptation scénique des liaisons dangereuses. Ses talents de comédienne sont alors reconnus et elle aspire à ce que cela soit un tremplin pour la suite.

Malheureusement, même si elle continue de jouer au théâtre et obtient des petits rôles au cinéma ou à la télévision, Rosa ne voit pas sa carrière décoller comme elle l’espère. Elle souffre également du regard porté sur elle en tant qu’actrice et de la comparaison permanente avec ses homologues. Dépendre du désir d’un réalisateur, être jugée sur son physique ou son âge, ne pas pouvoir faire entendre sa voix, autant d’éléments qui la décident à entreprendre d’autres choix.

En 2017, elle réalise alors un court-métrage « la piscine » qui remporte le prix du jury du vingtième festival du court-métrage de Fréjus.

Cependant, cela ne lui suffit pas : Rosa a soif de s’exprimer et elle ose se lancer en 2018 dans le stand up. Courageuse, elle s’aventure sur les plateaux pour roder ses textes et son jeu auprès du public. En 2018, elle compose son premier spectacle, « Ma première fois », qu’elle interprètera au théâtre de la petite loge pendant une année. Depuis 2019, on peut l’applaudir sur scène dans sa seconde création, « Rosa », qu’elle joue actuellement à la nouvelle seine.

Toujours avide d’expériences, elle développe en 2019 une émission de podcast « Les mecs que je veux ken » où elle échange avec humour, originalité, et un certain anticonformisme avec ses invités.

Ambitieuse, Rosa a donc choisi de se créer ses propres opportunités, de provoquer des rencontres et d’exprimer sa personnalité.

Faire rire avec autodérision et authenticité

« Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère. » Ces mots de Simone de Beauvoir semblent avoir été écrits pour Rosa Bursztein, qui a fait le choix d’exprimer son authenticité sur les planches et encore plus dans ses podcasts.

Dans son spectacle, elle adopte un humour décalé, un ton osé. Elle y raconte sa famille, ses relations amoureuses, ses histoires de cul et ses rencontres ratées. Elle bouscule le public en les faisant entrer dans son intimité, en parlant de manière crue et espiègle. Sa prestation est enrichie d’un soupçon de folie et d’un rire en cascade qui la rendent irrésistible.

À l’écoute de son podcast, on retrouve la même femme, le filtre du stand up en moins et la spontanéité en plus.

Dans une interview qui se déroule telle une discussion entre amis, elle embarque ses invités dans sa bulle et les encourage à s’épancher et à aborder des thèmes profonds. Rosa n’a pas de tabou et tous les sujets sont égrenés : la politique, le sexe, l’argent, la famille, la religion par exemple. Elle parle avec autant d’aisance de son womanizer que de littérature ou d’histoire ! Rosa interagit avec humour et n’hésite pas à se confier, rendant les échanges passionnants. Au fil des anecdotes qu’elle raconte, des pensées intimes qu’elle livre, on s’attache à Rosa et on constitue le puzzle de la construction d’une femme moderne, intelligente, complexe et sincère.

Il n’est ainsi pas étonnant qu’un éditeur l’ait repérée pour l’encourager à écrire son premier livre. Rosa accepte le défi et son premier ouvrage, au titre familier « Les mecs que je veux ken », est publié en janvier 2022. Il s’agit d’un récit autobiographique qui parle d’amour, de sexualité, de carrière, mais également de l’influence de sa culture ashkénaze et de son éducation.

⏩A découvrir aussi : le Top 10 des parutions littéraires de juin 2022 mettant en lumière des femmes téméraires

Chroniqueuse pour déconstruire avec humour le patriarcat

Dans la lignée d’autres actrices de sa génération, Rosa dénonce le sexisme dans le milieu du cinéma et du stand up. Elle décide ainsi de ne plus participer aux plateaux des comedy club pour se consacrer à des projets plus fidèles à ses convictions.

En juin 2021, elle est recrutée comme chroniqueuse dans le podcast Hotline qui aborde toutes les thématiques du sexe.

Entourée de différentes femmes, Rosa se livre avec le naturel et l’humour qui la caractérisent. Elle n’hésite pas à donner son avis, elle est curieuse des expériences et points de vue des autres animatrices, elle propose des analyses souvent justes et profondes. Elle questionne le plaisir, les relations amoureuses et l’influence du patriarcat. Elle évoque l’ambivalence entre ses convictions féministes et des habitudes sociétales encore bien ancrées. Rosa n’est pas moralisatrice, elle est nuancée et elle raconte les méandres de sa déconstruction. Elle prouve qu’on peut être féministe tout en ayant des complexes, en s’épilant, en s’attendant à être invitée lors d’un premier rendez-vous, etc.

Avec cette joyeuse bande de filles, elle expérimente la sororité qui lui avait tant manqué dans le milieu du théâtre et du cinéma.

A 33 ans, elle a de grandes ambitions et elle ne s’en cache pas. Elle veut être connue et reconnue et montre pour cela sa détermination.

Si vous ne connaissez pas Rosa Bursztein, allez donc la découvrir sur scène, à l’écran ou dans ses podcasts et laissez vous séduire par sa personnalité singulière et son humour jouissif !

⏭️Pour ne manquer aucune actualité de Celles qui osent, abonne-toi à la newsletter !

Laetitia Dupont pour Celles qui osent

Sources

Site officiel de Rosa Bursztein

Podcast « Les mecs que je veux ken »

Celles qui osent instagram
À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque mois !

Merci pour votre abonnement !