Raid Amazones : pourquoi s’embarquer dans cette expérience sportive ?

« Tentez l’aventure du Raid Amazones au Sri Lanka en vous inscrivant au tirage au sort. »

Quand je reçois ce message dans ma boîte mail professionnelle, mon cœur s’emballe. Ça fait des mois que je rumine une rupture difficile, alors un défi personnel pour me rebooster et reprendre confiance en moi, ça tombe à pic ! Mon employeur propose d’envoyer une équipe de 3 personnes au Sri Lanka. Il est sponsor du Raid Amazones, une compétition sportive dédiée aux femmes qui ont envie de se dépasser physiquement et mentalement grâce à des épreuves de trail, de canoë-kayak et de VTT, le tout dans des destinations de rêves à travers le monde. Le Sri Lanka ? J’en ai toujours rêvé ! Des épreuves sportives ? Je fais quelques longueurs à la piscine municipale avec une copine 2 fois par mois, ça compte ? Peu importe, je me sens audacieuse pour une fois. Je fonce et je m’inscris. De toute façon, c’est un tirage au sort, moi et ma chance du moment, on n’y croit pas vraiment. Sauf que j’ai eu l’immense surprise d’avoir été sélectionnée ! Voici 4 raisons de tenter l’aventure du Raid Amazones.

raid-amazones-photos
©raid-amazones

1. Renforcer son physique et son mental pour affronter les difficultés de la compétition (et de la vie)

Une fois passé l’effet de surprise et essuyé les rires de mon entourage quand ils ont su que j’allais participer à une aventure sportive, il était temps de passer aux choses sérieuses. Nous sommes en juillet et le raid commence en octobre. J’ai à peine 3 mois pour me transformer en reine de la course à pied ! Il y a du travail ! Mais je ne peux plus reculer et j’ai envie de me prouver à moi-même, mais aussi aux autres que je peux y arriver ! Alors je m’entraîne quotidiennement pour être prête le jour J. Le mental se met en place.

Une fois arrivée au Sri Lanka, on est tout de suite plongé hors du temps. Pas moins de 300 femmes réunies, affublées de t-shirt rouge à l’effigie de l’événement, ça ne passe pas inaperçu ! L’ambiance est incroyable. Entre découverte et excitation, on ne cesse de nous répéter que nous allons vivre une aventure inoubliable, physiquement et émotionnellement : on est remonté à bloc. Mais nous sommes encore loin d’imaginer réellement ce que nous allons ressentir.

En attendant, voici le programme des réjouissances : six jours d’épreuves aussi intenses les unes que les autres, sous une chaleur écrasante et un taux d’humidité à son maximum. L’organisation est bien ficelée : une épreuve chaque matin, entre trail, canoë-kayak et VTT, toujours conçue de manière à sortir de notre zone de confort. Les après-midi sont consacrés à la découverte des environs et de la culture locale avec des cours de cuisine ou des activités typiques.

À lire aussi : Laura Flessel, parcours de la guerrière de l’escrime française

2. Participer à des épreuves sportives qui poussent au dépassement de soi : trail, canoë-kayak, VTT

La première épreuve donne le ton : 16 km de trail au milieu de chemins de brousses dans les contrées reculées du Sri Lanka, sous un soleil de plomb. C’est difficile, mais dès les premiers instants, on se rend compte que ce qu’on vit est unique. Encouragées par les habitants de ces villages précaires, mais aussi par les autres participantes, au milieu de décors incroyables, on se sent pousser des ailes. Les kilomètres s’enchaînent dans la difficulté, mais tous ces efforts seront récompensés par le moment le plus fort que j’ai découvert au cours de cette aventure : l’émotion de la ligne d’arrivée. Il faut s’imaginer toutes les participantes, ces femmes, qui chantent, qui dansent, qui encouragent celles qui arrivent à bout de souffle ! Des moments d’émotions intenses.

« Quand tu es sur le point d’abandonner, c’est le moment de continuer. »

Nous appréhendions le canoë-kayak, la difficulté principale de cette épreuve étant la coordination. Autant vous dire que pour nous, ça promettait d’être compliqué, car nous n’avions pas eu l’occasion de nous entraîner ensemble. Parcourir 15 km en mer, avec le courant et la marée montante, je vous laisse imaginer l’ambiance électrique dans l’embarcation. Mais c’est aussi lors de cette épreuve que j’ai vraiment ressenti la notion de dépassement de soi. Impossible de faire des pauses au risque de voir notre canoë dériver. Il a fallu aller puiser dans nos ressources intérieures pour continuer à se battre en nous répétant la devise du raid : « Quand tu es sur le point d’abandonner, c’est le moment de continuer. » Nous sommes arrivées exténuées, mais une force en nous était née ! L’épreuve de VTT en pleine chaleur, sur les routes cabossées, au milieu des rizières a aussi été difficile, mais étonnamment, c’est celle que j’ai la mieux supportée. Ce jour-là, je me sentais invincible. L’épreuve de canoë de la veille avait eu pour effet de booster ma confiance et celle de mon équipe. À la fin de ces 6 jours d’épreuves sportives intenses, c’est avec fierté que nous avons reçu LA médaille qui a fait de nous une Amazone pour toujours !

3. Vivre un événement sportif et humain entièrement consacré aux femmes : une raison incontournable de tenter l’aventure du Raid Amazones

Alexandre Debanne a eu l’idée de fonder et organiser ce Raid 100 % dédié aux femmes en 2001. Son objectif est de permettre aux participantes de prendre conscience de qui elles sont et de ce qu’elles portent comme force au travers d’épreuves sportives difficiles, mais accessibles à toutes. Pas de limites d’âge pour ce raid. Toutes les femmes sont les bienvenues. À première vue, toutes se fondent dans la masse. Habillées de la même manière, les différences sont masquées. Mais au fur et à mesure que les jours passent, je me rends compte qu’au-delà du défi sportif, chacune est venue chercher sa bouffée d’oxygène et dépasser son propre objectif : entre amies, entre sœurs ou cousines, entre mères et filles ou entre collègues comme nous. Des femmes de tous les âges, entrepreneuses, femmes au foyer, sportives ou non. Des femmes avec des parcours parfois bouleversants, qui se sont battues contre un cancer ou qui viennent défendre des associations, car elles sont touchées de près ou de loin par la maladie ou la précarité. Toutes ces guerrières, qui ont osé l’aventure, insufflent tellement de force et de courage qu’on se sent porté dans un univers où tout semble possible.

4. Se challenger dans des destinations incroyables chaque année

Depuis sa création en 2001, l’équipe ZBO organise chaque année le raid Amazones dans des lieux extraordinaires. Toujours à la recherche de la destination qui conviendra pour des épreuves intenses et belles en même temps, mais aussi en prenant soin de choisir des endroits préservés et de les respecter. L’organisation œuvre pour des associations et fait fonctionner l’économie locale au maximum pour mettre en place les épreuves.

Notre aventure au Sri Lanka s’est déroulée dans une zone qui avait été durement frappée par le tsunami de 2004. Nous avons pu découvrir les conditions de vie difficiles des habitants de cette région et les aider grâce à des dons de matériel pour les écoles.

L’enjeu du raid, c’est aussi et surtout la place des femmes dans la société. Voir le sourire de ces femmes sri lankaises sur le bord des routes, nous encourageant avec un œil amusé et étonné de nous voir faire du sport, c’est aussi ça la volonté du Raid Amazones. Casser les codes et montrer aux femmes que tout est possible, pour nous comme pour elles !

Depuis 2001, le Raid Amazones a eu lieu dans des destinations variées : île de la Réunion, île Maurice, Kenya, Bali, Californie, Cambodge, Vietnam, Mayotte et Malaisie avec toujours comme mots d’ordre : respect, dépassement de soi et émotion !

🌵 Si vous appréciez les histoires d’aventurières, vous aimerez lire aussi : Miriam Lancewood : une vie au cœur de la nature sauvage

Vous l’aurez compris, c’est un peu par hasard que je suis arrivée dans cette aventure, mais ce que j’y ai vécu restera marqué pour toujours. J’ai découvert la vraie signification du dépassement de soi et je me sers désormais de cette force dans ma vie quotidienne. Dans les moments difficiles, je me rappelle que j’ai été capable et que mes limites se situent bien au-delà de ce que je pense. Mais surtout, j’ai été inspirée par des femmes incroyablement fortes, mentalement et physiquement. Je suis revenue de cette aventure différente et pleine de confiance pour me lancer dans de nouveaux défis.

❔❔❔❔ Alors ? Cap ou pas cap de tenter l’aventure du Raid Amazones ?

Mélanie Bazille pour Celles qui Osent

Sources : Raid Amazones

Celles qui osent instagram
À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque mois !

Merci pour votre abonnement !