Podcasts féministes – Notre sélection

Le podcast comme nouveau média s’est largement développé ces dernières années. D’abord diffusé aux Etats-Unis, sa notoriété a explosé dès 2014. L’industrie du podcast a connu un succès plus tardif en France. Tous comme les médias traditionnels, les podcasts sont divers et offrent des contenus variés. Celles Qui Osent vous a préparé une sélection de six podcasts féministes ou destinés aux femmes, passionnants et inspirants. Bonne lecture, et bonne écoute !

Le podcast, un média alternatif propice à l’émergence d’une parole féminine et féministe 

Les podcasts féministes sont devenus communs et de nouveaux contenus sortent régulièrement sur les plateformes d’hébergement. On y trouve des interviews de femmes célèbres, des émissions politiques et sociétales sur des sujets touchant aux droits des femmes, des recommandations culturelles, des témoignages intimes… À cela s’opposent les médias traditionnels, comme la presse écrite, la TV ou la radio, qui ont mis énormément de temps avant de traiter les problématiques liées aux droits des femmes et des minorités. Aujourd’hui encore, 83 % des personnes en Unes des journaux sont des hommes et ces derniers signent 75 % des tribunes selon le récent rapport de la députée Céline Calvez sur la place des femmes dans les médias en période de crise. Le podcast a donc permis aux femmes ainsi qu’aux minorités de s’approprier un espace non investi par le discours masculin dominant, celui-là même que l’on retrouve dans les médias traditionnels.

podcast-selection-celles-qui-osent-CQO

Le studio Louie Media, premier studio producteur de podcasts narratifs en France

Louie Media est un studio de podcasts français lancé en 2018 par les journalistes Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua. Aujourd’hui, le studio, devenu incontournable,  propose une dizaine de podcasts et est composé d’une équipe 100% féminine. Ses fondatrices ont découvert l’art du storytelling audio lors d’un échange universitaire aux Etats-Unis. Elles ont développé ce nouveau format en France et rencontrent aujourd’hui un succès phénoménal auprès des auditrices et des auditeurs. 

Notre podcast préféré produit par Louie : Injustices, qui « déconstruit les injustices structurelles » et est composé de deux saisons. La première traite du sexisme regnant dans le milieu du journalisme et dans les rédactions. La deuxième, « Ou peut-être une nuit », a pour point de départ les attouchements incestueux subis par la mère de Charlotte Pudlowski, qui décide d’enquêter sur l’inceste et les mécaniques du silence qu’il génère. Pendant six épisodes d’environ une heure, la journaliste décortique le phénomène de l’inceste et analyse la façon dont la société protège les agresseurs. Loin d’être sinistre, « Ou peut-être une nuit » (le nom est tiré de la chanson « L’aigle noir » dans laquelle Barbara raconte le viol dont elle a été victime par son père) parvient à faire lumière sur une réalité encore trop ignorée en France. Charlotte Pudlowski interviewe des anthropologues, des psychanalystes, des victimes, sa propre mère… Et parvient à nous livrer un récit touchant et riche de connaissances sur le sujet.

La Poudre, podcast féministe pionnier

On vous l’avait déjà recommandé ici, mais on s’est dit qu’il fallait à nouveau vous en parler, La Poudre étant devenu un incontournable du podcast. Animé par la journaliste et activiste féministe Lauren Bastide, La Poudre, lancé en 2016, donne la parole à des femmes artistes, intellectuelles, expertes, activistes. Deux fois par mois, lors d’entretiens d’une heure, Lauren Bastide interviewe son invitée dans le but de « prendre le pouls des luttes féministes et antiracistes contemporaines ». Les personnalités sont variées et le podcast est aujourd’hui composé de plus de 90 épisodes répartis en quatre saisons. Un livre regroupant les entretiens de la saison 1 est d’ailleurs sorti en novembre dernier. Lauren Bastide a dans la foulée publié un essai féministe, Présentes : un manifeste précis et détaillé portant sur les luttes féministes actuelles (on vous en avait d’ailleurs parlé dans notre post instagram relatif à la sélection littéraire du mois d’avril 2021 de Celles qui Osent). 

Notre épisode préféré de La Poudre : l’épisode 56, doublé en français, avec Gloria Steinem, militante américaine féministe. Très active dans les années 1970 sur les sujets relatifs aux droits des femmes, Gloria Steinem est la première à fonder un magazine écrit par des femmes, pour des femmes : Ms Magazine. Dans cet épisode de La Poudre, Gloria Steinem, qui a plus de 80 ans, revient sur ses combats et engagements fondamentaux en faveur de l’avortement, des droits des afro-américaines et des amérindiennes… Elle insiste sur le fait que « nos corps et nos voix nous appartiennent » et encourage à la libération de la parole.la-poudre-celles-qui-osent

Le Coeur sur la table, un podcast qui analyse la « révolution romantique »

Ce podcast-là vient tout juste de sortir. Réalisé par la journaliste Victoire Tuaillon, déjà connue des auditrices et auditeurs grâce à son premier podcast Les Couilles sur la table dans lequel elle analyse les différentes masculinités, Le Coeur vise à repenser les relations amoureuses et à sortir des injonctions hétéronormées. Ce qu’on aime dans Le Coeur sur la table ? Le montage réussi, la bande son et les bruitages qui rendent l’écoute agréable et authentique.

A travers plusieurs témoignages intimes ainsi que plusieurs interviews d’experts et d’intellectuels, Victoire Tuaillon nous décrit ce qu’elle appelle « la révolution romantique », concept qu’elle emprunte à la journaliste Costanza Spina. Selon elle, le féminisme a aidé à une profonde redéfinition des rapports amoureux, visant à s’éloigner du schéma classique du couple hétérosexuel. Le but de cette révolution ? Mettre fin aux enjeux de domination pouvant exister au sein d’une relation hétérosexuelle (exemple donné dans l’épisode d’introduction : les tâches domestiques sont toujours assurées dans la majeure partie du temps par les femmes). Ce thème nous est familier car il y a peu de temps, Celles Qui Osent avaient aussi exploré ces nouvelles formes de rapports amoureux, notamment la relation polyamoureuse (notre article « relation polyamoureuse, un effet de mode ? » à retrouver ici).

le-coeur-sur-la-table-celles-qui-osent

Laisse parler les femmes, une touche d’authenticité 

Dans ce podcast lancé par France Culture à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, quatre journalistes partent à la rencontre de femmes anonymes aux âges et aux milieux sociaux différents. Les épisodes ont été enregistrés dans un collège de Haute-Savoie, sur la plage du Lavandou, à la maternité de Levallois-Perret… La démarche est presque anthropologique en ce que les journalistes donnent l’opportunité à ces femmes qui nous ressemblent de se raconter. Jasmine, collégienne de 13 ans, explique : « L’adolescence, je ne l’imaginais pas comme ça. Dans les séries c’est différent, c’est toujours tout beau, tout rose. » Gladys, interviewée au bar de Montélimar lors d’une soirée d’été déclare : « Aujourd’hui avec l’âge, ça ne m’intéresse plus les trucs d’un soir. Je me débrouille toute seule si c’est ça. J’ai jamais eu l’impression de me donner à un homme, je n’ai jamais attendu qu’on me fasse jouir. » Jeanine, une résidente en maison de retraite lâche : « On n’avait pas encore la pilule de mon temps. C’est que j’ai parfois eu la trouille ! ». 

Toutes ces femmes, jeunes ou âgées, citadines ou campagnardes, portent un regard différent sur le monde qui les entoure, sur les hommes, sur le travail, le sexe, la maternité, le corps. Elles nous apprennent qu’il n’y a pas une, mais plusieurs féminités, et elles l’incarnent chacune à leur manière. Une touche de fraicheur et d’authenticité !

laisse-parler-les-femmes-celles-qui-osent

Quoi de meuf, une analyse féministe de la pop culture 

Toutes les semaines, la journaliste culture et spécialiste du genre Clémentine Gallot reçoit un ou une invité(e) avec qui elle entretient une « conversation générationnelle et intersectionnelle sur la pop culture ». Ce qu’on aime dans Quoi de meuf, c’est l’alternance de sujets relatifs à la pop culture et des sujets politiques comme par exemple la non-mixité ou le féminisme washing (un concept essentiel sur lequel Celles qui Osent a d’ailleurs fait un article). Le podcast « Quoi de meuf de poche » décrypte des séries, des livres ou des films variés et intégrés à la culture populaire comme la série « The Crown », les films de Noël clichés… Un regard neuf et singulier sur l’actualité culturelle à écouter pendant une trentaine de minutes !

quoi-de-meuf-celles-qui-osent

Celles qui Osent, le podcast des femmes libres

Enfin, le dernier podcast de cette sélection n’est autre que notre propre podcast, que nous vous encourageons à aller écouter et qui est disponible sur toutes les plateformes ! A travers ce podcast, nous souhaitons vous partager le parcours inspirant de femmes célèbres ou anonymes qui ont osé. Récemment, nous avons donné la parole à la chanteuse Clou, une chanteuse française nommée révélation féminine par les Victoires de la Musique. Vous pouvez aussi retrouver nos articles publiés sur le site de Celles qui Osent en version audio. 

celles-qui-osent-podcast

Et vous, quels sont vos podcasts préférés ? N’hésitez pas à nous dire vos podcasts coups de coeur !

Victoria Lavelle pour Celles qui Osent

Articles similaires
2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :