10 idées pour un Noël plus écolo cette année

650 kg de CO2 par personne, soit un aller simple Paris-Los Angeles. C’est l’effarant bilan carbone de Noël d’après une étude de chercheurs de l’Institut de l’environnement de Stockholm sur la pollution générée par la fête de fin d’année en Angleterre. Face à ce coût écologique, les actions individuelles sont désormais plus que nécessaires. Celles qui Osent vous propose d’adopter quelques gestes simples pour préparer un Noël écoresponsable un peu (beaucoup ?) plus vert cette année. Profiter d’un grand moment de convivialité tout en limitant votre impact sur l’environnement, c’est possible. Il suffit parfois de quelques bonnes idées… et d’un petit peu d’anticipation. Un Noël écolo : on s’y met ?

1. (Oser) offrir des cadeaux de seconde main

Et si l’on déposait des cadeaux de seconde main sous notre sapin ?

Cette année, certains commerçants parlent de pénurie de jouets pour Noël. Des produits « neufs » risquent de manquer en raison de problèmes d’approvisionnement, conséquences de la crise sanitaire. Selon Franck Mathais, porte-parole de JouéClub,

« 57 % des jouets sont fabriqués en Asie. Les difficultés sont d’ordre logistique. La planète entière veut faire partir des containers d’Asie et les bateaux embouteillent les ports ».

Dans ce contexte, se tourner vers le marché de la seconde main est une bonne option. Nous boudons généralement cette alternative, car on aimerait offrir le meilleur, le « tout neuf » à nos proches. Dommage, car en plus de ne pas encourager la surconsommation, cette solution permet de faire de bonnes affaires. Au-delà de l’économie réalisée, ces nouvelles manières de valoriser les objets d’occasion permettent aussi d’éveiller les consciences écologiques de notre entourage. Les jouets peuvent être achetés sur Leboncoin.fr, Vinted.com, Bidull.com, Abracadabric.fr ou auprès de grands distributeurs comme la Fnac ou PicWicToys (anciennement Toy’s r us). Sur le site longue vie aux objets de l’ADEME, vous pouvez partager, acheter d’occasion, réparer, donner, ou revendre des objets facilement.

Lien vers des formations en écriture digitale

Pour un Noël solidaire, pensez aux e-shop Label Emmaüs, dédiés aux objets d’occasion, ou aux ressourceries.

Vous pensez que vous n’arriverez pas à sauter le pas du cadeau d’occasion ? Dans ce cas-là, tournez-vous plutôt vers des marques écoresponsables comme Mimosa ou la boutique Zéro Déchet Hakuna Taka. Des marketplaces comme DreamAct ou Greenweez présentent une grande variété d’objets éthiques et écologiques. Évidemment, on essaye de limiter le nombre de cadeaux en privilégiant la qualité à la quantité…

2. Trouver des produits électroniques durables pour un Noël écoresponsable

On le sait, l’industrie électronique participe à la destruction de l’environnement, à la production de déchets et à la perpétuation d’injustices sociales. Pour offrir des objets high-tech, c’est évidemment du côté des reconditionneurs (Back Market, Recommerce, CertiDeal, Smaaart, Yes Yes…) qu’il faut regarder. Connaissez-vous le Fairphone 4 ? Ce téléphone est actuellement le plus durable du marché, car il est à la fois réparable, équitable et neutre en déchets électroniques. Une bonne alternative à nos smartphones polluants, non ?!

3. Opter pour des emballages cadeaux réutilisables : le geste zéro déchet du Réveillon

Vous visualisez l’énorme montagne de papiers déchirés après l’ouverture des cadeaux du 25 décembre ? Quel gâchis, non ?! Si l’on veut éviter le papier glacé plastifié, on opte pour ceux avec des labels environnementaux, du simple papier kraft, ou moins joli, du papier journal.

Connaissez-vous le furoshiki ? On en parle souvent comme de « l’origami du tissu ». Il constitue l’alternative zéro déchet à l’emballage cadeau. En effet, ce tissu réutilisable sert à emballer tout type d’objet. Issu d’une tradition japonaise vieille de 1 200 ans, il désigne aussi la technique de pliage et de nouage du tissu lui-même. Un pli à prendre… mais la garantie d’une quantité de motifs textiles et de coloris ! Sur le site Paké vous trouverez un large choix de furoshiki 100 % recyclés et fabriqués en France.

Si les tutos de pliage vous effraient, vous pouvez simplement choisir de décorer les cartons d’emballage de vos achats directement en y ajoutant une petite touche maison comme une branche de sapin ou une orange séchée. Astucieux, n’est-ce pas ? Et 100 % écoresponsable !

4. Offrir des expériences en cadeau pour un Noël écolo

Vous aussi vous en avez assez d’acheter des cadeaux matériels ? Certains sont séduits par les formules box qui offrent la possibilité de vivre des expériences. C’est très sympa de vouloir offrir de jolis moments aux êtres qui vous sont chers, mais les coffrets cadeaux, avec leurs emballages carton et leurs fascicules en papier glacé, polluent… Pourquoi ne pas acheter directement au prestataire un séjour insolite, une activité sportive hors du commun ou un atelier créatif ? Ainsi, grâce à vous, vos proches s’évaderont du quotidien, découvriront de nouvelles pratiques ou s’initieront aux travaux manuels. Les idées de cadeaux dématérialisés ne manquent pas : séance bien-être, stage de yoga, de sculpture, d’œnologie, cours de cuisine, de self-défense, de confection de parfums… Ou tout simplement place de concert, de théâtre, d’expo… vous aurez l’embarras du choix !

Pensez aussi aux expériences culinaires et autres dons consommables ; la nourriture ne nous encombre en général pas longtemps !

5. Acheter un vrai sapin… écoresponsable

Les sapins-addicts le sortent dès la mi-novembre. Les arbres de Noël ornent plus de 6 millions de maisons et contribuent grandement à la magie des fêtes de fin d’année. Car Noël sans sapin, c’est comme une galette des Rois sans fèves. Sauf que couper 5 millions d’arbres exclusivement pour l’occasion, ce n’est pas vraiment écofriendly… (même s’ils sont cultivés spécifiquement pour Noël et ne participent pas vraiment à la déforestation).

Si vous tenez à acheter un « vrai » sapin, préférez ceux ayant un label bio, car produits en filière responsable et raisonnée. Inutile de vous rappeler qu’on le choisit sans neige artificielle – polluante et non recyclable. Le mieux est de vous approvisionner auprès d’un producteur partenaire de L’Association française du sapin de Noël naturel… Une fois la fête terminée, pensez à le faire collecter par votre ville pour qu’il soit ensuite valorisé en compost ou copeaux.

Vous pouvez aussi vous faire livrer un mini sapin My Little Sapin : ce petit arbuste en pot vendu avec ses racines peut être rempoté ou replanté en pleine terre ; ainsi, il pousse année après année et est réutilisé !

6. Fabriquer un sapin DIY créatif (et original !)

Pour les adeptes du Do It Yourself (faire soi-même), il existe de multiples façons de fabriquer son sapin de Noël, uniquement avec de la récupération ou des matériaux naturels :

  • Le sapin reconstitué avec de vraies branches de bois glanées à terre en forêt ou dans son jardin. Les branches de bouleau ou en bois flottées sont très décoratives ;
  • Le sapin avec du bois de récupération, comme des palettes en bois ou en rondins de bois coupés (et moins joli, en rouleau de papier toilette) ;
  • Le sapin en laine, constitué de pompons colorés, pour un esprit plus enfantin ;
  • Le sapin en origami à l’aide de papier recyclé de couleur verte ;
  • Le sapin en livres ; pour celles dont la bibliothèque déborde, une pile de livres disposés du plus grand au plus petit fera l’illusion d’un imposant feuillu ;
  • Le sapin photos souvenirs, pour les nostalgiques ;
  • Le sapin en chutes de tissus (pensez à recycler vos tote bags usagés par exemple) ;
  • etc.

Ces sapins sortent de l’ordinaire et apportent un vent de modernité à nos intérieurs relookés pour les fêtes. Pour celles qui ne sont emballées par aucune de ces idées, le plus simple consiste à décorer de guirlandes… vos plantes intérieures.

Pour passer un Noël plus écoresponsable, on évite d’acheter un sapin artificiel, généralement fabriqué en Asie par une main-d’œuvre bon marché. En PVC et en aluminium, il génère des déchets néfastes pour notre planète. Certes, on va réutiliser le même sapin plusieurs années consécutives. Sauf que d’après l’ADEME, il n’est conservé que 6 ans en moyenne. Or pour amortir son impact environnemental, un sapin artificiel devrait être utilisé… plus de 20 ans !

sapins a faire soi meme

7. Décorer sa maison pour Noël avec l’existant et protéger l’environnement

Noël met des paillettes dans notre vie, mais évitons à tout prix ces petites particules en plastique dans notre déco, inadaptées au recyclage et sources de pollution. Des pommes de pin, du houx et quelques brindilles de sapin peuvent constituer une couronne de porte naturelle et odorante. Isabelle, fondatrice et rédactrice du blog Un Pas Pour La Planète propose de nombreuses astuces pour réduire nos déchets et contribuer à la protection de l’environnement. Vous pourrez vous lancer dans la confection de vos propres bougies : c’est simple et très économique.

Nota Bene : la décoration achetée l’année dernière reste amplement suffisante aussi, non ?

8. S’habiller pour les fêtes de fin d’année en respectant la planète

Comment adopter une tenue de soirée écoresponsable ? Inutile d’acheter une nouvelle robe de réveillon tous les ans. Vous pouvez « recycler » votre ensemble de l’an passé, en l’accessoirisant ou en le customisant.

Sachez que vous pouvez aussi louer vos vêtements de Noël sur des plateformes tels que Panoply, le Closet, les Cachotières ou Une Robe un soir. Des marques comme Aatise, Klow ou People Tree vendent des robes 100 % véganes. Autre option amusante : l’échange d’armoires. Proposez à vos proches un troc de dressing, juste pour les grandes occasions !

Celles qui Osent vous donne des pistes de marques écoresponsables, démontrant bien que style et écologie ne sont pas incompatibles !

9. Cuisiner un repas de Noël local et anti-gaspillage

Halte au gaspillage ! Inutile de prévoir des quantités pantagruéliques et de faire déborder votre congélateur. À l’heure où 1 personne sur 9 dans le monde est encore sous-alimentée (source OXFAM France), préférez la qualité à la quantité… et apprenez à cuisiner les restes.

Marre de manger chaque année de la dinde, du chaperon ou de la pintade farcie ? Tant mieux, car pour un Noël plus responsable, on limite un peu la viande en prévoyant plus de recettes végétariennes au menu. Au mois de décembre, les fruits et légumes sont nombreux : carottes, champignons, courges, choux, potimarrons, patates douces, poireaux, châtaignes, clémentines, oranges, pommes, poires… De quoi composer de délicieux plats. Idéalement, on opte pour la production locale, bio et de saison.

Vouloir consommer des huîtres quand on habite en Auvergne ne peut pas se faire sans augmenter son impact carbone. L’objectif est de se raisonner, en choisissant des denrées alimentaires en circuit court.

De même avec les produits exotiques comme les fruits tropicaux (ananas, mangue, litchis…), le café ou le thé, sin on ne peut s’en passer, on privilégie ceux issus des filières du commerce équitable.

Enfin, même si l’on va peut-être être très nombreux autour de la table, on oublie les assiettes et verres jetables. Après tout, faire la vaisselle tout en papotant avec ses proches, c’est un moment convivial, non ?

À lire aussi : Comment ne plus manger d’animaux ?

10. Devenir bénévole pour un Noël plus solidaire

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se réunir, de raviver l’esprit de famille, mais aussi de partager des valeurs de générosité et de solidarité. Durant cette période, toutes les associations se mobilisent pour permettre aux personnes les plus démunies de fêter dignement Noël. Emmaüs, Les Restaurants du coeur, les Petits Frères des pauvres ou le Secours catholique ont besoin de vous, de nous. Dons de nourriture, bénévolat : chaque petit geste compte.

Vous pouvez participer bénévolement à l’opération « Pères Noël verts » du Secours populaire français (SPF). Depuis 1976, le SPF collecte des jouets et des dons financiers, et les distribue aux familles les plus défavorisées.

Si vous voulez vous rendre utile ce Noël, vous pouvez, par le biais de la réserve civique, trouver des missions de bénévolat près de chez vous ou à distance, sur le site du gouvernement dédié : Je Veux Aider.

 

On aimerait tous consommer responsable, mais il y a de quoi se perdre dans notre société de l’hyper choix. Pour vous aider à vous repérer, l’ADEME a sélectionné les produits porteurs de labels environnementaux.

Que votre décoration ou vos cadeaux soient une réussite ou un fiasco ou que vous ne soyez pas parvenu à rendre ce Noël 100 % écoresponsable parce que décidément, vous ne savez pas fabriquer des cadeaux, relativisez ! La magie des fêtes opérera toujours et chaque geste compte !

Et vous, quelles idées allez-vous mettre en place pour passer un Noël plus écologique et responsable cette année ? D’autres astuces à partager avec nous ?

⏩ À lire également : Le bilan de la COP26

 

Violaine B — Celles qui Osent

Sources :

Celles qui osent instagram
À ne pas rater !
Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter !

 

☕️ Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Adresse e-mail non valide
En validant votre inscription à notre newsletter, vous acceptez que Celles qui osent mémorise et utilise votre adresse email dans le but de vous envoyer chaque semaine notre lettre d’information. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimez Celles qui osent ?

Suivez la newsletter… 💌

👉  Et découvrez une actu décryptée en exclusivité pour nos abonné·e·s chaque semaine !

Merci pour votre abonnement !