Charlotte Gainsbourg | Portrait d’une femme aux multiples facettes

À qui pensez-vous lorsqu’on évoque Serge Gainsbourg et Jane Birkin ? De longs cheveux bruns, une silhouette longiligne et une douce voix fragile font d’elle une icône de la scène française, voyez-vous de qui il s’agit ? Compagne d’Yvan Attal, maman de 3 enfants, chanteuse, comédienne, Celles qui Osent retrace la biographie de Charlotte Gainsbourg, une femme aux multiples facettes qui n’a rien à envier à ses célèbres parents. Plutôt discrète sur sa vie personnelle, elle enchaîne au fil des années les succès cinématographiques et musicaux. Découvrez l’itinéraire d’une artiste franco-britannique accomplie.

Être la fille de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin : une enfance au cœur d’une famille charismatique

Charlotte Gainsbourg n’est presque plus à présenter tant son patronyme est célèbre. En effet, vous la connaissez probablement en tant que « fille de » l’illustre Serge Gainsbourg et de Jane Birkin, née à Londres, entre les scènes musicales et les plateaux de cinéma, en juillet 1971.

Issue d’une grande famille recomposée, elle a plusieurs demi-frères et demi-sœurs. En effet, du côté maternel, il y a Kate Barry (photographe, tragiquement disparue en 2013) et Lou Doillon (chanteuse). De celui de son père, il y a Natacha, Paul dit « Vania », et Lucien dit « Lulu » Gainsbourg (musicien).

annonce sortie livre Patiente de Violaine Berlinguet

En 1980, les parents de Charlotte se séparent et elle reste vivre avec sa mère, à Paris. Elle continue cependant à voir très régulièrement son père. En mars 1991, Serge Gainsbourg décède alors qu’elle n’a que 19 ans. C’est cette même année qu’elle rencontre l’homme de sa vie, celui qui devient son compagnon : Yvan Attal. De leur relation naissent trois enfants : Ben (en 1999), Alice (en 2005) et Joe (en 2011). Les années passent, la jeune femme trace sa route et évolue aussi bien devant les caméras que dans les studios d’enregistrement.

Malgré sa surexposition médiatique pendant son enfance par ses parents, Charlotte veille à conserver un certain mystère quant à sa vie et sa famille. Rares sont les fois où vous avez pu la voir exhiber au grand public ses enfants ou sa relation avec son compagnon tant elle prend soin de les protéger.

Lien vers des formations en écriture digitale

Bien qu’elle soit le fruit de l’amour d’un couple mythique, Charlotte Gainsbourg ne doit son succès qu’à elle-même et à son travail.

Biographie de Charlotte Gainsbourg : itinéraire d’une enfant du cinéma français

Une carrière cinématographique hétérogène et surprenante

Elle n’est qu’une adolescente lorsque sa mère la pousse à passer le casting de Paroles et Musique, le film d’Élie Chouraqui. Elle obtient là son premier rôle. Pendant la première partie de sa carrière, la jeune artiste se cherche, puis décide que comédienne est le métier qu’elle souhaite exercer. Timide, elle trouve sa voie et prend confiance en elle.

Entre 1980 et 1999, elle travaille avec de grands réalisateurs aussi bien français qu’étrangers. Son interprétation dans la Tentation d’Isabelle de Jacques Doillon lui permet d’être remarquée par Claude Miller puis, par Bertrand Blier, Claude Berri ou encore Josée Dayan. Sa carrière stagne ensuite pendant un court laps de temps.

C’est dans les années 2000, lorsque son compagnon Yvan Attal lui offre des rôles principaux dans ses films (notamment Ma femme est une actrice), qu’elle prend un nouveau virage. Charlotte s’essaye à la comédie, puis aux drames ou bien aux thrillers. L’artiste franco-britannique travaille avec différents réalisateurs tels que Dominik Moll, Alain Chabat, James Ivory ou encore Lars Von Trier.

L’actrice est alors propulsée sur le devant de la scène internationale avec la sortie de plusieurs films tels que Antichrist, Melancholia, Nymphomaniac et 21 grammes.

D’un naturel discret et réservé, Charlotte Gainsbourg a néanmoins du cran. C’est une femme audacieuse qui aime être poussée dans ses retranchements, qui assume de provoquer et qui n’apprécie guère la facilité. Vous l’aurez remarqué, elle s’attache à oser et à surprendre son public dans ses choix de rôles. Elle prend ainsi plaisir à suivre les metteurs en scène avec lesquels elle travaille dans leur « folie », car ils lui permettent de se diriger vers des univers où elle n’irait pas de son plein gré. La comédienne le dit elle-même, elle se plait à aller dans la direction opposée à ce que l’on attend d’elle et ne veux pas être sage pour plaire !

Présidente de cérémonie au Festival de Cannes ou membre du jury du 62e Festival de Berlin, l’artiste confirme son choix de carrière sur les plateaux du 7e art.

Une actrice reconnue et récompensée

Charlotte Gainsbourg n’a plus à prouver à quiconque son talent. Elle n’est plus simplement la « fille de » et ne doit sa carrière qu’à son mérite. Reconnue par ses pairs, elle reçoit tout au long de son parcours divers prix et récompenses.

Sa performance dans L’Effrontée de Claude Miller est remarquée. Elle lui permet de décrocher son premier César, celui du meilleur espoir féminin, en 1986. Rien alors ne l’arrête. Ainsi, en 1999, elle obtient le César de la meilleure actrice pour son rôle dans La Bûche.

Après avoir été à l’affiche du « scandaleux » Antichrist de Lars Von Trier en 2008, film qui souleva la polémique pour ses « scènes de grandes violences », elle reçoit le prix d’interprétation féminine lors du Festival de Cannes de 2009.

La talentueuse comédienne poursuit son ascension aussi bien en France qu’à l’étranger. Elle jongle avec différents registres, travaille avec plusieurs réalisateurs, varie les rôles tout en continuant d’assumer ses choix de carrière pouvant parfois contrebalancer avec l’image timide qu’elle diffuse.

charlotte-gainsbourg-photos

Une artiste franco-britannique sur le devant de la scène musicale

Les débuts prometteurs de Charlotte Gainsbourg, une voix fragile et singulière

En parallèle de sa carrière d’actrice, Charlotte se lance dans la musique alors qu’elle n’a que 13 ans. Encouragée cette fois par son père, elle chante avec lui pour la première fois sur le titre Lemon Incest, qui figure sur l’album Love on The Beat. Sur un air de Chopin, on entend sa douce voix murmurer des paroles volontairement provocantes pour une chanson père/fille, jouant sur les mots « inceste/un zeste ».

« (…) l’amour que nous ne ferons jamais ensemble, est le plus beau le plus violent, le plus pur, le plus enivrant (…) »

Deux années plus tard, elle renouvelle l’expérience avec un album composé uniquement pour elle par Serge Gainsbourg, Charlotte for Ever, dont les textes sont toujours aussi provocants qu’ambigus. À la suite de ses essais dans la musique, la jeune chanteuse marque une pause et ne reprend qu’en 1994.

Alors désireuse de commencer un nouveau chapitre de sa vie, elle intègre l’emblématique troupe des Enfoirés. Elle soutient les Restos du cœur en interprétant des titres mémorables tels que Di doo dah écrit par son père et interprété, à l’origine, par sa mère ou Un autre monde du célèbre groupe Téléphone. Vous en souvenez-vous ?

Le parcours musical de Charlotte Gainsbourg est éclectique. Elle participe à des bandes originales comme Love, etc. en 1996 ou L’un reste, l’autre part en 2005. En 2003, elle chante en duo avec Étienne Daho sur le fameux titre If.

Un univers musical affirmé

Le style de Charlotte Gainsbourg ? De par ses balades aériennes aux sonorités folk et électro, il peut être qualifié de pop. La chanteuse confirme cet univers dans son second album 5:55, sorti dans les bacs en 2006. Elle fait appel à de prestigieux noms du métier tels que Depeche Mode, Air, Jarvis Cocker ou encore Neil Hannon.

Les succès s’enchaînent, en particulier celui de son disque IRM (2009). Malgré ses craintes de chanter en public et d’interpréter ses propres chansons, elle part donner ses premiers concerts outre-Atlantique pour se distinguer de ses parents. Elle se produit ainsi au Canada et aux États-Unis, notamment lors du légendaire festival Coachella, en Californie.

L’artiste à la voix fragile et au timbre singulier gagne là aussi en assurance (comme au cinéma !) et conquiert son public. Ce succès se confirme avec la sortie des albums Stage Whisper (2011) ou Rest (2017) qu’elle enregistre à New York avec l’aide, en autres, de Paul McCartney. Ce dernier opus l’emmène en tournée à travers le monde, de Paris à Tokyo en passant par Los Angeles ou Amsterdam. Charlotte enchaîne les concerts où elle prend plaisir à partager sa musique avec ses fans.

Aussi douée face à la caméra que derrière un micro, elle remporte pour Rest, en 2018, la Victoire de la musique dans la catégorie chanteuse féminine de l’année.

Vous attendez ses nouvelles chansons pour vous évader ? Elle y travaille ! La sortie de son prochain album est prévue pour 2022.

Le portrait de Charlotte Gainsbourg vous a plu ? Les biographies d’actrices ou de chanteuses vous intéressent ? Découvrez sans plus tarder celles de :

Églantine Zabiaux-Trouvé pour Celles qui Osent.

Celles qui osent instagram
2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.