Interview d’Emma d’Ambitions Féminines : oser vivre de l’affiliation sur Internet

Reine de l’Affiliation et Copywriter Pro celle qui « reste Maman avant tout et qui a démarré de zéro, sans argent » a accepté de nous en dire plus sur son parcours et les coulisses de son entreprise. La jeune femme a réussi à fédérer une vraie communauté… sans jamais montrer son visage ! En à peine 3 ans, son entreprise Ambitions Féminines a déjà accompagné plus de 4 000 personnes souhaitant concrétiser leur rêve : travailler de chez soi, vivre de l’affiliation sur Internet, sans renoncer à sa vie de famille et à ses convictions. Celle qui « initialement ne connaissait absolument rien au Web » s’est lancée dans l’entrepreneuriat sur internet en 2018, en vendant des prestations de rédaction. Expatriée et maman de deux jeunes enfants, l’infopreneure aux plus de 15 K abonnés sur Instagram s’est découvert une vocation dans les domaines de l’affiliation et de la formation. Retour sur la réussite fulgurante d’une mampreneure qui a osé se donner les moyens de ses ambitions ! 

Oser l’expatriation, puis devenir infopreneure 

Fonder une famille au Maroc

Après des études de droit et un master juridique, Emma entre dans la vie active en intégrant un établissement bancaire. À cette période, par conviction religieuse, elle décide de mettre son voile, qu’elle enlève chaque jour au travail. « Dès que je suis tombée enceinte, j’ai quitté mon job. Mes opinions personnelles, mes choix de vie et le monde de l’entreprise n’étaient pas compatibles. » Elle démissionne : c’est la libération. Je souhaitais vivre ma religion librement. Dans mon pays, je ne me sentais plus en sécurité. De plus, je ne voulais pas que mes enfants grandissent en ayant honte de leurs origines et encore moins de leurs croyances, alors avec mon mari, nous nous sommes expatriés au Maroc. Je pense que c’est à nous d’adapter notre vie à nos convictions et pas nos convictions à notre vie. » Son rêve est de fonder sa famille.

« À l’époque, j’étais persuadée que j’allais m’épanouir en tant que mère au foyer. Et pourtant, deux ans plus tard, après la naissance de mon deuxième enfant, je commençais à m’essouffler. J’aime éperdument mes filles, mais j’avais besoin d’un truc à moi… »

De la rédaction web au copywriting et l’affiliation 

Emma, comme beaucoup de maman au foyer, dépendait financièrement de son mari. Au début, tout allait bien. Le commerce de son conjoint fonctionnait parfaitement « mais du jour au lendemain, sa marchandise est retenue à la douane. » S’ensuivent des mois de galère et des dettes : 10 000 euros. « À la limite du burn-out maternel et dans l’urgence, je m’attèle à décrocher un travail alimentaire. Attirée par l’écriture depuis toujours, je découvre par hasard l’univers de la rédaction web grâce à Lucie Rondelet. Je réalise que l’on peut me payer pour écrire ; c’est incroyable et surtout passionnant ! » Elle se donne 6 mois pour rentabiliser l’investissement dans cette formation, mais “en 1 mois, je trouve rapidement des clients et me rembourse intégralement.”

Douée dans le copywriting, Lucie l’encourage dans cette voie. Elle lance son blog et s’affilie à la formation d’une autre infopreneure. Elle touche ses premières commissions. Elle recommande ensuite d’autres organismes et commence à gagner sa vie grâce à son blog et les réseaux sociaux. “Je réalise que gagner de l’argent depuis chez soi, c’est vraiment possible, et j’ai alors envie de le crier aux femmes du monde entier ! ” 

Avec ses deux sœurs, Emma est issue d’un milieu aisé avec des parents libéraux, mais qui restent économes et prudents. “Ils souhaitaient avant tout sécuriser l’avenir de leurs enfants. Ils nous ont inculqué très tôt la valeur de l’argent.”

Quand elle fait le choix de se convertir à l’Islam et de porter le voile avan son mariage, ses parents comprennent mal sa décision. ‘Ils ont dû se dire que je m’étais fait embrigader par mon mari’. Lorsqu’elle arrête de travailler, ses parents s’inquiètent. “Aujourd’hui, même s’ils ne comprennent pas forcément le fonctionnement de mon étrange métier, ils sont fiers de moi.”

Mère au foyer et cheffe d’entreprise

Femme voilée, elle ressent vite le poids des préjugés et le regard de la société, pas toujours bienveillant. « Aujourd’hui je suis fière de travailler, de m’assumer pleinement, sans aide. Je revendique ouvertement avoir de l’ambition : je suis mère au foyer et cheffe d’entreprise. »

« Chaque femme est différente. Là où certaines préféreront travailler, d’autres privilégieront leur vie de famille. Il y en a d’autres qui, comme moi, ont besoin de travailler ET de partager des moments forts avec leurs enfants pour être heureuses. »

Emma fédère une grosse communauté de femmes qui lancent leurs sociétés et vivent désormais de l’affiliation sur Internet. Elle ne se cache pas derrière son avatar : non, elle n’a pas honte de son image. »Je ne souhaite pas me montrer car j’estime que c’est un choix personnel. Je ne souhaite pas communiquer sur cet aspect de ma vie ou faire de ma religion un argument marketing. »

Grâce à son nouveau métier sur le Web et à de confortables revenus, Emma peut désormais »offrir à mes enfants une bonne école, payer des consultations chez le médecin, acheter de la viande de qualité ou remplir mon caddie en fonction de mes envies. »

Marquée par ses déboires financiers, elle avoue « faire encore attention aux dépenses. J’ai toujours peur que tout s’arrête du jour au lendemain. » 

Ambitions Féminines : des formations pour générer des revenus sur le web 

Des guides pédagogiques pour réussir sur le Web

Depuis quelques années, le marché est porteur. Les formations en ligne explosent sur le Web. Ambitions féminines s’adresse à toutes les femmes, musulmanes ou non, mères au foyer qui ressentent le besoin de s’épanouir dans autre chose que leurs seuls rôles de mère et épouse. Emma accompagne des milliers de femmes à changer de vie grâce à l’affiliation et la formation. 

Ambitions Féminines propose deux offres : 

  • Les reines de l’affiliation, un programme pour gagner rapidement des revenus sur le Web, sans créer de produit, sans gérer de service après-vente et sans avoir une grosse communauté ; 
  • Les reines de la formation, pour apprendre à créer une formation en ligne qui cartonne en partant de zéro. ‘À la fin de ce programme, tu auras entre les mains ta première formation en ligne et toutes les clés pour la vendre efficacement’. 

‘Je pense mes formations comme des guides. Je simplifie au maximum tout ce que j’enseigne. Pour moi, être infopreneur c’est partager ses connaissances, son expérience, ses méthodes, et sa vision. Je refuse régulièrement des demandes de partenariat parce qu’ils ne sont pas en adéquation avec mes valeurs.’ 

La pédagogie d’Emma est approuvée, comme en témoignent de nombreuses élèves :

« Je voudrais te remercier pour ces formations, je suis en train de créer ma formation en ce moment et ta formation c’est ma boussole. C’est clair, c’est précis, je sais où je vais. » 

Si comme elle vous aussi vous souhaitez lancer votre business en ligne pour générer des revenus sur le Web, découvrez les formations d’Ambitions Féminines !

Le blog Ambitions Féminines : des conseils basés sur l’expérience

« Si je l’ai fait, c’est possible ».

Sur ces réseaux, la mumpreneur partage ses découvertes et se base sur son exemple . Avec son blog, elle offre gratuitement des conseils pour s’organiser dans son travail quand on a des enfants, livre des astuces simples pour écrire des articles SEO ou vaincre le syndrome de l’imposteur. Elle donne aussi des informations essentielles pour vendre en ligne en toute légalité.  

Pour elle, les 3 clés pour réussir son business affiliation sont : 

  • aimer aider les gens ; 
  • bien choisir ses produits, de qualité ; 
  • attirer les bonnes personnes (sans avoir besoin de milliers d’abonnés).

Une des premières questions que l’on se pose en se lançant dans l’affiliation, c’est de savoir où trouver ces fameux produits affiliés. Pour aider ses élèves dans cette démarche, elle sélectionne des plateformes de mise en relation entre vendeurs et affiliés. 

Emma met tout en œuvre pour faire décoller votre activité : avec elle, tout le monde (qui s’en donne les moyens) peut vivre de l’affiliation sur Internet ! 

Vivre de l’affiliation sur Internet, une passion 

« Ceux qui trouvent le succès ont toujours été trop occupés pour le chercher. » 

« Un an et demi après m’être lancée à mon compte, j’ai été citée par Aurélien Amacker (un des meilleurs marketeurs francophones). Aujourd’hui, je fais partie des personnes qui aident des entrepreneuses à faire des lancements de formation en ligne à plusieurs milliers d’euros ! »

Désormais, Emma s’est entourée d’une équipe de professionnels qui s’occupent de certaines missions d’Ambitions Féminines. « Début 2020, je n’arrivais plus à gérer seul mon entreprise, j’avais le sentiment d’étouffer tellement il y avait trop de choses à faire, alors j’ai pris la décision de déléguer. »

@comyourself est son binôme de choc. @fanny_care4you gère le customer care, répond aux demandes par mail et contribue à l’image d’Ambitions Féminines, @nawel_initiative s’occupe des besoins techniques, @sographconception créé le Pinterest et les visuels de son Instagram. Elle travaille avec Marina, Social Média Manager qui s’occupe de la stratégie de contenu et de développement du compte. @custom_and_craft l’a accompagné pendant près d’un an dans la refonte de son identité visuelle. Emma fait également appel à d’autres freelances de façon ponctuelle. ‘Je suis convaincue que le meilleur management c’est celui qui est basé sur l’humain.’

« J’aime les gens, partager mon expérience et mes savoir-faire. Ce qui m’anime chaque jour, c’est d’interagir avec ma communauté. » Cette passionnée considère désormais son travail comme un loisir. « Mon job est pour moi une véritable bouffée d’oxygène, le moyen de m’évader du train-train quotidien et de la routine. Il m’a aussi apporté une forme de reconnaissance sociale, et m’a sorti de la dépression : contre toute attente, le travail a été salvateur. » Emma illustre parfaitement la citation de Confucius : trouve un métier que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. « J’ai compris que pour que mes enfants soient heureux, il faut que je le sois moi-même. Prendre du temps pour moi me permet d’être épanouie auprès d’eux. » Elle s’investit à 1 000 % auprès de ses abonnées, alors parfois elle entend des petites voix lui demander : « Arrête de regarder ton téléphone maman ». L’entrepreneure veille maintenant à cloisonner ses activités professionnelles et personnelles. « Déconnecter. Je dois m’imposer des limites avec mon portable ! »

 

Pour l’avenir, celle « qui ne changerait sa vie pour rien au monde », imagine étendre les activités Ambitions Féminines et pourquoi pas créer une nouvelle formation en ligne ! Celle qui Ose pour Emma ? « Cela va faire lèche-botte, mais c’est toi, Lucie Rondelet. Il va falloir t’interviewer sur ton webzine, car ton parcours est très inspirant ! » Après des débuts en tant que rédactrice web, la copywriter, experte en affiliation et formatrice, guide ses élèves vers la réussite. Pour oser un nouvel avenir professionnel sur le net avec Ambitions Féminines, cliquez ici

Interview de Lucie Rondelet pour Celles qui Osent

Rédigé par Violaine B

tipeee-celles-qui-osent

Related Posts
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.