Handiroad, l’application mobile d’aide à la mobilité

Celles qui Osent rencontre la fondatrice de l’application Handiroad

Celles qui Osent a rencontré Stéphanie Gateau, la fondatrice d’une application mobile innovante de service à la mobilité et d’entraide solidaire : Handiroad. Elle a pour objectif de simplifier et sécuriser les déplacements des personnes à mobilité réduite, en situation de handicap ou non, et leurs aidants. La créatrice de la startup Handiroad souhaite faciliter l’accès dans la ville et encourager au maximum la solidarité entre les gens. Contrainte elle-même de se déplacer momentanément en fauteuil roulant, Stéphanie Gateau se confronte chaque jour au manque d’accessibilité, de mobilité, ainsi que du sentiment d’insécurité que provoque. Découvrons ensemble l’application Handiroad, ses « anges » et cette femme entrepreneure hors du commun.

Une solution concrète d’aide aux déplacements

Stéphanie Gateau part d’un constat simple : actuellement, les villes ne peuvent pas être totalement accessibles aux fauteuils roulants. Elle mesure chaque jour ce qu’être « à mobilité réduite » signifie : il faut s’adapter constamment et éviter les obstacles. « Soyons réalistes : les villes ne peuvent pas supprimer tous leurs trottoirs, zones de travaux, barres de seuils, plot ou bouches d’égout… etc. Il fallait que je trouve un moyen réaliste d’aider les personnes vulnérables et ceux qui les aident.

Elle crée donc Handiroad, une réponse concrète au problème de mobilité qui touche 25 millions de personnes vulnérables et leurs aidants. Le marché est considérable.

L’ensemble de solutions numériques et services qu’elle propose permet de faciliter les parcours quotidiens.
L’application Handiroad permet de :

  • se géolocaliser en temps réel ;
  • identifier les risques de « rupture de la chaîne de mobilité » ;
  • faire appel à une communauté d’aidants pour faciliter les déplacements ;
  • lutter contre l’exclusion et faciliter l’inclusion des personnes fragilisées.

Cette application n’est pas exclusivement dédiée aux personnes en situation de handicap, à mobilité réduite permanente. Elle s’adresse aussi à tous ceux dont la mobilité est compromise (personnes à mobilité réduite ponctuelle, malvoyants, parents avec poussette, femmes enceintes…). Handiroad permet en plus d’informer et de signaler les lieux, commerces ou zones urbaines qui ne sont pas accessibles PMR. Pratique !

L’application mobile pour les « anges gardiens » solidaires

Le fonctionnement est intuitif : une personne en difficulté se manifeste en envoyant une alerte sur l’application. Sur son téléphone mobile, la personne volontaire, surnommée « l’ange gardien » et symbolisée par des ailes, reçoit une notification : libre à elle d’accepter ou non, selon ses disponibilités et sa localisation. Les « anges » se sentent donc parfaitement libres de répondre par oui ou non. De plus, pour la personne demandeuse d’aide, l’application ne révèle ni son identité ni sa pathologie : une discrétion nécessaire et non discriminante.

Le postulat de Stéphanie Gateau semblait utopique, avec une amusante connotation mystique : rendre le monde accessible à tous grâce à des « anges gardiens ». Dans la théologie chrétienne, un ange gardien est une forme d’esprit tutélaire, assigné à la protection d’un ou plusieurs individus. C’est exactement le rôle que l’on peut endosser quand l’on s’inscrit sur la plateforme Handiroad. Grâce à l’application, nous pouvons devenir des « anges » aidants et solidaires, sympa non ?!

L’équipe d’Handiroad a déployé ses solutions sur des zones pilotes (Nouvelle-Aquitaine, Normandie, Bretagne, Île-de-France et Corse). À ce jour, près d’un millier de personnes sont engagées « ange gardien » ! Cette application mobile est complètement gratuite, 100 % inclusive, disponible sur toute la France et bientôt à l’international.

Derrière cette très belle initiative, Handiroad défend de jolies valeurs comme :

  • l’égalité, pour que le monde soit accessible à tous, sans distinctions liées au handicap
  • la bienveillance : l’assurance d’une communauté accueillante, empathique et consciente des problématiques de chacun, sans jugement
  • le partage : collaborer, échanger et s’aider au quotidien
  • le plaisir : aider rend heureux et « donne des ailes » (si, si )

Stéphanie Gateau, une mamentrepreneure en situation de handicap

Une pathologie héréditaire handicapante

Stéphanie Gateau, cinquante-deux ans, est une maman célibataire, atteinte d’une maladie neurologique dégénérative grave. Elle est aussi détectée autiste asperger à haut potentiel, avec une surdité non appareillable. Divorcée de son ex-mari, cette mamentrepreneure dynamique élève ses trois enfants, Camille, Capucine, et Calixte, le petit dernier. En imaginant Handiroad, elle a pensé avant tout à son fils « aidant » pour elle depuis son plus jeune âge. Sa pathologie héréditaire orpheline, rare et multifactorielle, atteint ses muscles, ses nerfs, ses os, etc. Elle doit gérer des crises de paralysie localisée ou totale, de plus ou moins longues durées. La dégénérescence osseuse progresse peu à peu… Pourtant, elle essaie de ne pas subir son destin inexorable, en vivant sa vie, au jour le jour.

« Je vis en temps réel, tout le temps. Il ne faut pas que je fasse des projets à long terme, au risque d’être déçue de ne pouvoir les réaliser physiquement. Dès que mes douleurs s’atténuent, j’en profite ! ».

Enfant, elle est touchée par la vie d’Helen Keller, jeune fille aveugle, sourde et muette. Elle lit des livres sur l’esclavagisme ou des parcours de résilience fabuleuse. 

Travailler dans l’international pour découvrir le monde 

Quand arrivent les choix d’orientation d’études, le domaine de l’international s’impose comme une évidence « avec ma pathologie, je savais que le temps m’était compté, alors je voulais un métier pour faire le tour du monde, entrevoir d’autres cultures et aller voir la diversité des peuples tant que je le pouvais. Quand j’aurais perdu totalement ma mobilité, je sais que l’on pourra me mettre dans un car pour faire le tour de France, mais cette vision m’angoisse terriblement ! ». Femme coquette et séduisante, elle aime beaucoup les jolies chaussures « je ne marche pas donc ne les abîme pas ! » me dit-elle en riant. Contrainte par ses douleurs et sa très grande fatigabilité, elle doit faire preuve d’agilité constante dans son travail. Le télétravail, elle ne le découvre pas seulement depuis le confinement…
Celle pour qui « la rencontre est un cadeau, et un émerveillement » aime apprendre des autres et de leurs parcours de vies.

Parcours de la créatrice d’Handiroad, l’application pour personnes handicapées et leurs aidants 

Après une classe préparatoire HEC, diplômée de Paris XII et d’Audencia, elle devient experte en stratégie et management à l’international. En France, elle commence par travailler pour Thomson, Hermès…Elle fonde ensuite en 2009 sa propre entreprise à Bordeaux. Son Cabinet international Strategy SC accompagne et conseille les entreprises dans leur processus de développement international afin de structurer et sécuriser leur projet. Elle aime co-construire avec les entreprises et les accompagner jusqu’au bout de sa mission : lancement de nouveaux produits, adaptation d’offres aux spécificités locales, stratégies de marque, de réputation et d’identité, recherche de partenaires, etc. Fondatrice d’EXPORTUNITY, un incubateur dédié aux startups à l’international, engagé dans différents mouvements (#MEB, les citoyennes de l’Europe) elle imagine la startup Handiroad contre l’exclusion due à l’inaccessibilité et les discriminations. Lauréate en juillet 2020 de l’évènement #LetsGoFrance pour son application mobile Handiroad, organisé par le prestigieux cabinet de conseils PWC France, Stéphanie Gateau regrette qu’il n’y ait pas plus de femmes dans le domaine des nouvelles technologies. 

Pro interculturelle et intergénérationnelle, Stéphanie Gateau valorise la différence et encourage l’entraide sociale. Elle intervient d’ailleurs régulièrement à l’occasion de séminaires, colloques ou conférences sur le thème du leadership, de l’inclusion et de la diversité. Son garçon, Calixte, bouillonnant d’idées et d’enthousiasme, rêve de devenir inventeur, et de créer des objets pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap. La relève est là… Avec l’épidémie mondiale de coronavirus, la hausse de demande d’aide des personnes vulnérables et fragiles s’est démultipliée. Le confinement et les restrictions de déplacements ont permis de sensibiliser indirectement les personnes « valides ». Voilà ce que cela provoque d’être « enfermé », « entravé » dans sa propre liberté de mouvement, de circulation, de déambulation. Les gens semblent davantage concernés par le handicap : l’application mobile enregistre désormais plus d’anges gardiens que de bénéficiaires ! L’innovation Handiroad participe à rendre le monde plus inclusif et plus solidaire. Cela vous dit de devenir un ange, vous aussi ? https://handiroad.com/

Violaine – Celles Qui Osent

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.