Qui est Anne Pingeot ?

Pas le temps de lire, vous préférez nous écouter ?  Détendez-vous, nous lisons nos articles pour vous ! Lien ci-dessous :

On associe ce nom à la maîtresse de François Mitterrand, président de la République de 1981 à 1995. Ce fut sans doute l’un des couples les plus mythiques de la vie politique française. D’une part parce qu’Anne Pingeot avait presque trente ans de moins que François Mitterrand, d’autre part parce qu’il était marié, ministre, député, puis président. Durant les trente ans qu’a duré leur histoire d’amour, elle est restée secrète et cachée. 

Récemment, la chaîne de télévision France 5 a réalisé un documentaire, François Mitterrand & Anne Pingeot – Fragments d’une passion, dans lequel la correspondance de François et Anne ainsi que le journal intime de l’ancien président ont été montré pour la première fois à la télévision. Plus de 1 200 lettres d’amour enflammées, de collages, et de dessins réalisés pour Anne de la part de Mitterrand. 

Celles qui Osent revient sur l’histoire d’Anne Pingeot, que l’on a toute sa vie qualifiée de femme de l’ombre. Pourtant, elle est avant tout un symbole de liberté et d’émancipation féminine dans la France conservatrice des années 1960. Avoir un enfant hors mariage, refuser de se marier avec un jeune homme de son âge, devenir une historienne de l’art reconnue et avoir une totale indépendance : voici ce qui caractérise Anne Pingeot, bien davantage que son statut de maîtresse cachée.

Anne Pingeot et François Mitterand, une rencontre landaise 

Tout commence à Hossegor, station balnéaire de la côte ouest où les Mitterrand avaient une maison de vacances. En 1963, François Mitterrand a 46 ans. Il vit à Paris avec sa femme Danielle, avec qui il entretient une union libre, et leurs deux garçons. L’été, la famille vient profiter des plages sauvages des Landes. Il est alors député de la Nièvre, et victime d’une crise existentielle due au ralentissement de sa carrière politique. Le général de Gaulle est président depuis 1958 et ne laisse aucune place à l’opposition, dont Mitterrand fait partie. 

C’est alors qu’il remarque Anne, âgée de dix-neuf ans. Elle est la fille de son ami d’Hossegor Pierre Pingeot, un industriel originaire de Clermont-Ferrand. Il est tout de suite subjugué par la beauté, la jeunesse et la fraîcheur de la jeune fille. Elle est passionnée d’art, cultivée, intelligente, lumineuse. Il est bien plus âgé, également fou de culture, et l’intimide. Ils se voient à plusieurs reprises, lors de balades sur les dunes d’Hossegor ou autour du lac. Une fois l’été terminé, François fait promettre à Anne de lui écrire quand elle sera à Paris, où elle suit des études d’art. Elle accepte, au bonheur de Mitterrand qui y voit alors un prétexte pour commencer une correspondance. 

Le début d’une love story secrète et légendaire entre Anne et François

À son retour à Paris, Mitterrand écrit à Anne tous les jours. Ils se retrouvent dans le 5e arrondissement où ils se baladent régulièrement. Puis commencent les excursions à la campagne dans la DS du futur président : Fontainebleau, Rambouillet, Compiègne… En mai 1964, François déclare son amour à Anne, qui reste silencieuse. Elle est issue d’une famille traditionnelle et conservatrice qui attend d’elle qu’elle se marie tôt et ne travaille pas. François Mitterrand représente un interdit, dont elle dira plus tard qu’il fut aussi un moyen d’émancipation, loin du carcan familial et patriarcal.

Dans un entretien accordé à France Culture en 2018, Anne explique avoir été sous l’emprise de Mitterrand durant les 34 ans de leur relation, tant elle était amoureuse. Elle était impressionnée par sa maturité et surtout charmée par ses mots et ses déclarations passionnées. Il réussit d’ailleurs à la garder près de lui tout au long de sa vie, malgré ses tentatives de rupture répétées. Paradoxalement, Anne explique à quel point Mitterrand fut un facteur de son émancipation : il a insisté pour qu’elle fasse du droit et suive des études poussées.

En marche arrière il retrouvait sa province, catho, étroite, patriarcale, dont il m’a sortie. Par exemple sur la vision de la femme, la femme est quelqu’un de soumis, qui ne doit avoir aucune vie intellectuelle. Il va falloir l’aide de François Mitterrand pour essayer d’avancer autrement, dans une autre direction. Mais en même temps, ce côté de soumission a fait que j’ai accepté au fond l’inacceptable. Ça jouait dans les deux sens.

En août 1965, Anne cède à l’amour de François. Ils deviennent « Anne François », un couple auquel Mitterrand dédie dessins et collages qu’il réalise sur plus de 700 feuilles volantes et qui seront précieusement conservées par Anne. 

La course à la présidentielle et l’émancipation d’Anne Pingeot

L’année 1965 est une année charnière pour le couple : celle des élections présidentielles, et Mitterrand est candidat. Il parvient à rassembler la gauche, y compris les communistes et perd l’élection de peu face à de Gaulle. Il se présente alors aux Français comme un homme fidèle à sa vie de famille, qu’il partage avec Danielle et leurs fils. Rien ne doit être révélé quant à sa relation avec Anne. Dans la France traditionnelle des années 1960, impossible d’imaginer un candidat à la présidentielle divorcé, et encore moins un président. Il perd les élections de peu, mais sa campagne et sa nouvelle liaison avec Anne lui redonnent l’énergie dont il manquait jusqu’à présent. 

De son coté, Anne entame des études d’histoire de l’art à l’École du Louvre et à Assas, où elle suit des cours de droit. Elle subit une pression de la part de ses parents pour se marier, et hésite quand un jeune ingénieur issu de son cercle d’amis la demande en mariage. Avec les élections de 1965 et l’achat d’une nouvelle maison de vacances par le couple Mitterrand, qui devait être à l’origine pour  « Anne François », Anne a de plus en plus de doutes quant à sa relation avec le leader socialiste. Elle fait part de ses questionnements à Mitterrand, qui l’assaille de lettres et lui écrit ce poème : 

Pour le bonheur perdu,

Je te demande pardon, 

Mon Anne.

Pour l’amour que je t’ai mesuré,

Pour la paix que je t’ai refusée 

Pour les heures que je ne t’ai pas données, 

Pour l’espérance délaissée,

Je te demande pardon, 

Mon Anne. 

Transie de ces mots, Anne reste, et renonce à se marier. 

amour-mitterrand-pingeot-celles-qui-osent
https://o.nouvelobs.com/people/20140411.OBS3646/mazarine-pingeot-une-femme-normale.html#modal-msg
https://gw.geneanet.org/wikifrat?lang=en&n=pingeot&oc=0&p=mazarine
https://www.sudouest.fr/landes/hossegor/quand-mazarine-pingeot-raconte-francois-mitterrand-mon-hossegor-mon-pere-2439553.php
https://www.nouvelobs.com/tv/20210516.OBS44083/francois-mitterrand-amp-anne-pingeot-fragments-d-une-passion-amoureuse-courrier-rose.html
https://www.humanite.fr/television-une-exploration-epistolaire-menee-avec-pudeur-707090
https://madame.lefigaro.fr/societe/francois-mitterrand-et-anne-pingeot-30-ans-une-passion-amoureuse-secrete-110521-196477

La naissance de Mazarine, fruit de l’amour entre Anne Pingeot et François Mitterand

Certaine de ne jamais se marier, Anne Pingeot décide de gagner son indépendance financière, et réussit le difficile concours des conservateurs du patrimoine. On est en 1974 et Georges Pompidou, président de la République, vient de mourir des suites d’un cancer. Des élections d’urgence ont lieu, auxquelles Mitterrand est candidat. Il remporte 49 % des voix face à Valéry Giscard d’Estaing. 

Pour Anne, cette défaite est une chance. La même année, au printemps, elle tombe enceinte de François. Il décide alors d’acheter une maison de vacances à Gordes, dans le Luberon, où le couple a des amis. Mazarine, une petite fille brune qui ressemble à Anne comme deux gouttes d’eau, naît au mois de décembre 1974. Elle est élevée dans le secret, loin de la famille Mitterrand. Bien que Danielle soit ouverte et ait un amant, avoir des enfants hors mariage ne faisait pas partie du pacte décidé entre elle et François. Du côté des Pingeot, la naissance de Mazarine est cachée aux grands-parents d’Anne, encore plus conservateurs que ses parents. 

La naissance de Mazarine défie tous les interdits. Anne, alors âgée de 29 ans, vient de commencer à travailler en tant que conservatrice et achète un petit appartement à Saint Germain des Près. Installée et bénéficiant d’un revenu financier régulier, elle se sent prête à accueillir un enfant. François Mitterrand accepte, malgré la difficulté supplémentaire que cela entraîne. 

Mitterrand président de la Ve République

De 1974 à 1981, le couple traverse plusieurs crises : Anne souffre de vivre loin de François, qui multiplie les conquêtes féminines. Après une énième menace de rupture, il parvient à la reconquérir et se rend tous les soirs à son domicile pour lire une histoire à Mazarine. En 1981, François Mitterrand remporte les élections présidentielles. La même année, il apprend qu’il est atteint d’un cancer de la prostate qu’il arrive toutefois à surmonter. 

Pendant que François est occupé par ses fonctions présidentielles, Anne devient une grande spécialiste de la sculpture du XIXème siècle et occupe le prestigieux poste de conservatrice au musée d’Orsay. Avec Mazarine, elles déménagent dans le quartier de l’Alma, à Paris. François propose finalement à Anne de vivre avec lui. Enfin, presque. L’Élysée est réservé à Danielle, et Anne et Mazarine sont logées avec les conseillers du président. Il parvient à les voir plus régulièrement et il existe de nombreux clichés de la famille pris à Souzy-la-Briche, résidence de villégiature de la République française où Mitterrand se rendait régulièrement. 

Le 8 janvier 1996, François Mitterrand meurt d’une récidive du cancer de la prostate dont il avait été victime dix ans plus tôt. Anne et Mazarine l’ont accompagné jusqu’à la fin de sa vie. 

 

En 2016, Anne Pingeot a autorisé la publication des très nombreuses lettres que Mitterrand lui avaient écrites. Des années plus tard, les Français ont découvert les qualités littéraires d’un président, fou d’amour et de poésie, mort vingt-cinq ans plus tôt. Car se sont bien ses mots passionnés qui ont séduit Anne Pingeot, plutôt que son âge mature ou sa carrière politique. 

Aujourd’hui, Anne Pingeot est à la retraite. Elle fut une grande historienne de l’art à qui l’on doit la réhabilitation de la sculpture du XIXe siècle (Camille Claudel, Rodin…). Mazarine Pingeot, âgée de 46 ans, est une professeure agrégée de philosophie et a écrit une dizaine de romans.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la love story la plus secrète de la Ve République, nous vous conseillons ce documentaire France 5 disponible en replay, ainsi que les entretiens d’Anne Pingeot accordés à France Culture. Vous pouvez également lire les Lettres à Anne, publiées par les éditions Gallimard. 

 

Victoria Lavelle pour Celles qui Osent

 

tipeee-celles-qui-osent

Related Posts
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.