5 recettes fraîcheur du mois d’août, pour faire durer l’été

Vous voyez le tableau d’un mois d’août « normal » ? Le soleil se pose comme un fruit mûr et sucré dans l’atmosphère immobile, au milieu d’un ciel bleu sans fond qui surplombe les prés jaunis par les journées brûlantes. Heu, on est loin de la poésie pour l’instant, n’est-ce pas ? Disons plutôt que les averses quotidiennes détrempent les terrasses, les torrents de pluie dévalent le bitume jusqu’aux bouches d’égout les plus proches et les nuits sont si frisquettes qu’elles appellent à la petite flambée. Allez, un peu de tenue. Gardons les raclettes et les tartiflettes pour plus tard. Celles qui Osent fait durer l’été avec ces 5 recettes fraîcheur du mois d’août, faciles à préparer et délicieuses ! Et, puisque le thème c’est l’eau, on va vous la faire monter à la bouche !

Taboulé de chou-fleur multicolore aux légumes d’été

C’est parti pour de la saveur et de la couleur avec ce taboulé très digeste, qui accompagne divinement les petits tapas, type samoussas, falafels ou acras de morue. 

Pour cette recette, il vous faut : 

  • un chou-fleur moyen ;
  • 4 petits poivrons multicolores ou un jeune poivron jaune ;
  • 1 tomate rouge cœur de bœuf ou une noire de Crimée ;
  • 1 concombre moyen ;
  • 2 poignées d’olives vertes dénoyautées ;
  • 1 bloc de féta ;
  • 1 gros citrons ;
  • un petit bouquet de menthe ;
  • de l’huile d’olive ;
  • du piment d’Espelette.

Mixez en petits grains très fins le chou-fleur au blender ou râpez-le, c’est cela qui va donner l’aspect « taboulé ». Doucement avec le bouton, il ne faut pas faire de la bouillie ! Coupez les poivrons, la tomate, le concombre, les olives et le bloc de féta en tout petit cubes. Plus c’est fin, plus ce sera raffiné. Ajoutez un bon jet d’huile d’olive, le jus du gros citron. Hachez menu les feuilles de 3 brins de menthe (une bonne vingtaine de feuilles) et mélangez. Ajoutez le piment d’espelette à la toute fin. Laissez reposer quelques minutes pour que les saveurs s’imprègnent, c’est prêt ! 

Servez avec de la bonne humeur, beaucoup de convivialité et pourquoi pas un morceau de guitare à la fin du repas 😉

Buddha bowl spaghettis de courgettes crues, gaspacho et tartinables 

On reste dans le thème fraîcheur et légèreté, avec cette recette « tout cru », pour une meilleure assimilation des minéraux, vitamines et nutriments. De quoi terminer le repas avec beaucoup d’énergie, en évitant le coup de barre des grands gueuletons familiaux.

Préparez :

  • 3 courgettes classiques ou multicolores (jaunes, vertes claires et vertes foncées) ;
  • 3 tomates juteuses et consistantes, de variétés diverses ;
  • 2 petits oignons jeunes ;
  • 1 boule de mozza ;
  • 1 citron ;
  • 1 pincée d’origan ;
  • de la ciboulette fraîche ;
  • 3 œufs ;
  • 1 tapenade ;
  • 1 houmous ;
  • 1 riste d’aubergine.

À l’aide d’une râpe, d’un économe ou d’un appareil spécial spaghettis de légumes, tranchez vos courgettes en fines lamelles. 

Dans un blender, placez les tomates dont vous aurez préalablement enlevé la peau (sans les ébouillanter si possible), les oignons crus, le jus de citron, l’origan, le sel et le poivre. Mixez ! Coupez la boule de mozza en petits dés et incorporez. Versez la préparation dans les spaghettis et réservez pour que la sauce attendrisse les courgettes.

Faites cuire vos œufs en brouillade avec de l’huile d’olive, de la ciboulette fraîche, du sel et du poivre. La tapenade, le houmous et la riste d’aubergine ? Achetez vos tartinables de préférence chez un producteur local ou rendez-vous dans un prochain article pour apprendre à les faire vous-même.

Dans un bol joliment présenté à la Japonaise (avec des rebords un peu hauts), placez un à un, les spaghettis de courgette marinés, les œufs et les tartinables. Faites en sorte qu’on voit tous les ingrédients. Chaque saveur est parfaitement assortie, ce qui laisse les convives libres de les mélanger ou de les découvrir une à une. Bon appétit !

Salade sucrée/salée dernier mois d’été

Vous aussi vous êtes plutôt du genre indigestion de pastèque, jusqu’à ce que mort s’en suivre ? « Y’a que du sucre et de l’eau », vous dit votre Jules, avec un sourire en coin. Justement, pourquoi s’hydrater avec du soda quand on peut dégainer les melons d’eau ? Alors pour cette recette, sortez vos pastèques !

Il vous faut exactement :

  • 2 tranches de pastèque juteuse et croquante ;
  • 1 tranche de melon ;
  • 1 petit concombre ;
  • 4 tranches de prosciutto ;
  • 1 bûche de chèvre ;
  • des petits pains pitta ;
  • du basilic ;
  • de l’ail ;
  • de la cébette ou des petits oignons jeunes ;
  • huile d’olive ;
  • du vinaigre sucré :
  • sel ;
  • du poivre.

Coupez la pastèque, le melon et le concombre en dés et placez-les dans un saladier. Hachez l’oignon jeune et le basilic, faites des petites lamelles de prosciutto. Ajoutez avec l’huile d’olive, le vinaigre sucré, une pincée de sel et de poivre. Mélangez. Coupez les pains à pitta en quart, fourrez de chèvre avec une gousse d’ail pressée. Faites griller les tranches dans une poêle de chaque côté avec un peu d’huile d’olive, pour faire fondre le chèvre et adoucir l’ail. Une fois bien doré et croustillant, ajoutez à la salade. Un dernier petit coup de touillage pour que ça s’imprègne des autres saveurs. C’est prêt ! Servez avec les pains encore croutillants !  

Nice cream coco et fruits exotiques

Place aux desserts ! Cette recette super facile, saine et rafraîchissante va assurément vous plaire. Une petite glace vite faite, sans sucre raffiné et avec un pourcentage majoritaire en fruits, ça fait plaisir.

Prenez :

  • un sachet de fruits exotiques congelés en supermarché ou en magasin bio ;
  • une banane en tranches, réservée au congélateur ;
  • un yaourt de coco nature ;
  • du sirop d’érable ou du sirop d’agave ;
  • de la coco en poudre.

Dans un blender, placez 1 bonne poignée de fruits exotiques congelés, la banane en morceau qui sort du congélateur, le yaourt frais de coco, le sirop d’agave (environ 2 cuillères à soupe). Mixez !

C’est tout 😉 Versez dans une jolie tasse et saupoudrez d’éclats de coco. Si vous avez une terrasse et de bonnes copines, c’est le moment de partager un moment sympa. 

Tarte crue réconfortante aux myrtilles sauvages 

Dessert par excellence des randonneurs qui rentrent épuisés et heureux de leur journée, la tarte aux myrtilles sauvages crue est riche en apports et super savoureuse. C’est vraiment le mois d’août en bouchées !

Il vous faut :

  •  du flocon d’avoine, de riz ou de sarrasin au choix ;
  • de l’amande en poudre ;
  • de la purée d’amande ou de cajou ou de cacahouète ;
  • du sirop d’agave ou du sirop d’érable ;
  • du yaourt soja vanille ;
  • des myrtilles sauvages achetées dans un magasin bio ou cueillies en montagne (si vous y allez en vacances).

Dans un saladier, versez 150 gr de flocons de votre choix et 100 gr de poudre d’amande. Faites chauffer à feu doux une cuillère à soupe de purée d’amandes avec 3 cuillères à soupe de sirop d’érable. Une fois le mélange homogène, versez dans le saladier. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance un peu collante, qui va pouvoir se sculpter avec les doigts. Dans des petits moules à tarte, étalez et aplatissez la pâte sur environ 5 mm d’épaisseur. Passez 5 min au congélateur pour que ça fige et démoulez.

Garnissez de yaourt soja nature et de vos myrtilles fraîchement cueillies. C’est le succès assuré !

 

Et voilà ! Vous devez normalement être dans les starting-blocks pour tester ces recettes originales, osées et délicieuses. Envoyez-nous des photos de vos réalisations culinaires et surtout, donnez-nous vos recettes fraîcheur du mois d’août, pour faire durer l’été ! 

Charlotte Allinieu, web journaliste pour Celles qui Osent

tipeee-celles-qui-osent

Related Posts
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.