Comment obtenir une aide au financement d'un projet

Vous avez un projet professionnel ? Une idée qui vous trotte dans la tête et une motivation débordante ? Votre business est là, à portée de main, tout ce qu’il vous manque c’est … l’argent ! “J’ai un projet mais pas de financement“, voici un problème qui est récurrent. Eh oui, créer une entreprise peut nécessiter d’avoir des sousous de côté et il n’est pas toujours évident d’obtenir une source de financement. Vous avez besoin d’aide pour financer un projet ? Vous vous demandez comment trouver un financement pour créer son entreprise ? Voici quelques pistes pour vous aider à obtenir une aide au financement d’un projet d’entreprise et démarrer (enfin) votre nouvelle vie. Aujourd’hui, on va parler business plan, banque, crowdfunding et aide publique. Ça vous intéresse ? Alors c’est parti.

 

Le business plan, une étape incontournable

Avant de rentrer dans le vif du sujet et d’aller chercher une aide au financement pour un projet professionnel, vous devez être préparée. Vous devez avoir fait le tour de votre idée et avoir pensé à (presque) tout. Avant de répondre à la question “Comment financer un projet professionnel ?”, nous allons donc commencer par évoquer la carte de présentation de votre futur bébé, j’ai nommé le business plan.

C’est quoi un business plan ? Définition

Le mot business plan vous fait peur ? Je peux le comprendre, mais ne vous affolez pas. Un business plan n’est pas nécessairement un document archi compliqué et réservé aux financiers. Ce document va vous permettre de présenter votre projet professionnel, mais aussi de faire le point sur votre future entreprise. C’est une sorte d’état des lieux des dépenses (sorties) et des rentrées d’argent. Si vous souhaitez partir à la recherche d’une source de financement, peu importe l’organisme, il y a de fortes chances que l’on vous demande de présenter un compte de résultat et un bilan prévisionnel. Pas de panique, si vous n’avez aucune expérience en la matière, je vous explique comment procéder par étapes.

Réaliser un état des lieux

La première des choses à faire est de lister les coûts inhérents à votre activité, on les distingue en deux catégories : l’investissement et le fonctionnement. Les charges liées à l’investissement concernent uniquement les achats prévus pour lancer votre business : matériel, fournitures, stock initial, travaux éventuels, frais de création d’entreprise, vous devez (vraiment) penser à tout ! Prévoyez large, mais restez réaliste. Faites faire des devis et essayez d’être le plus juste possible dans vos estimations. Les charges liées au fonctionnement vont vous permettre (comme leur nom l’indique), de faire fonctionner votre entreprise : électricité, fournitures, assurance professionnelle, essence (si vous vous déplacez), stock, etc. Là encore, soyez exhaustive. N’hésitez pas à débriefer avec votre conjoint ou un partenaire pour ne rien oublier.

Une fois ce premier travail fait, il va falloir évaluer vos rentrées d’argent, c’est-à-dire votre chiffre d’affaires. C’est un exercice qui peut s’avérer difficile si vous vous lancez et que vous n’avez pas d’expérience sur le secteur en question. Dans ce cas, allez chercher des études, faites des recherches sur les habitudes de consommation, créez des sondages. Vous devez vous assurer que votre projet sera rentable, pour cela, essayez de prévoir trois scénarios : une hypothèse haute, une hypothèse moyenne et une hypothèse basse. Si vous arrivez à être rentable en hypothèse basse, alors vous devriez pouvoir facilement trouver une aide au financement pour votre projet.

Finaliser votre business plan

Une fois ce premier travail réalisé, vous aurez tous les éléments pour préparer un compte de résultat et un bilan prévisionnel. Ne vous affolez pas, pour établir ces documents, trois options s’offrent à vous :

  • prendre contact avec un expert-comptable : cette solution a un coût mais va vous permettre de produire un document complet, avec un véritable gage de qualité pour les organismes de financement ;
  • vous rendre à la chambre de commerce et d’industrie de votre ville (certaines proposent une cellule dédiée à l’accompagnement des professionnels) ;
  • réaliser votre prévisionnel seule (ou avec de l’aide) en vous aidant d’outils professionnels. Je vous conseille notamment ceux proposés par wikicréa par exemple (je les trouve particulièrement bien faits).

Une fois ces documents formalisés, il ne vous reste qu’à préparer un dossier de présentation de votre projet. Précisez toutes les informations utiles sur le secteur, la cible, les tarifs, en bref une petite étude de marché.

La préparation de votre dossier ne doit pas être prise à la légère. Il est vrai que cela demande du temps, mais je peux vous assurer que présenter de tels documents vous permettra de renforcer votre crédibilité. Vous mettrez ainsi toutes les chances de côté pour obtenir l’aide au financement de votre projet professionnel. Une fois ce travail fait, il ne vous restera plus qu’à convaincre vos futurs partenaires d’investir dans votre entreprise ! Maintenant que nous avons évoqué cette première étape indispensable, on peut rentrer dans le vif du sujet, à savoir à qui demander une aide pour financer un projet.

 

Aide pour financer un projet : La banque, un partenaire fiable

Trouver le bon interlocuteur

Bien sûr, la banque est le premier organisme vers lequel vous pouvez vous tourner pour financer un projet d’entreprise. Attention, pour présenter une demande de financement de projet, deux possibilités. À moins d’avoir déjà un compte professionnel ouvert, vous êtes probablement gérée par un chargé de clientèle pour les particuliers. Si vous entretenez de bons rapports avec celui-ci, vous pouvez tout à fait lui présenter votre projet et lui demander d’être mis en relation avec un chargé pro. Sachez que ce sont deux fonctions bien différentes et elles appellent des compétences spécifiques.

Pour obtenir une aide au financement de projet, la qualité de votre interlocuteur va faire toute la différence. Vous devez vous adresser à quelqu’un qui va comprendre votre démarche. Il peut être délicat d’outrepasser son conseiller, et celui-ci peut avoir du mal à avouer que votre demande dépasse son champ de compétences. La solution ? Présentez-vous à l’accueil de votre banque et expliquez que vous aimeriez obtenir un rendez-vous avec un conseiller entreprise (un conseiller “pro”), en vue d’obtenir un financement pour une création d’entreprise.

Multipliez les demandes

Il est tout naturel de se tourner en premier lieu vers la banque dans laquelle on est déjà client. Mais rien ne vous empêche de présenter votre dossier ailleurs ! Chaque établissement a sa propre politique en matière de risque et une analyse différente (croyez-en mon expérience d’ex-banquière). Faites le tour des établissements et comparez les offres et les services de chacune. Une banque est un partenaire sur le long terme, vous devez donc choisir ce partenaire avec soin. Financer son projet peut prendre du temps, mais l’enjeu est de taille. Soyez patiente.

Ne vous arrêtez pas à un refus

Ce dernier conseil est directement en lien avec le paragraphe précédent. Dans la mesure où les banques n’ont jamais la même analyse, ne vous arrêtez surtout pas à un refus ! Se voir dire non n’est jamais agréable, j’en conviens, mais ce n’est pas parce qu’on vous a dit non une fois, que toutes les banques vous diront non !

Trouver un financement n’est pas toujours évident, vous devez avoir la niaque, ne lâchez rien et défendez votre projet.

Soyez néanmoins à l’écoute et attentive au motif du rejet du dossier si c’est le cas. Pourquoi on vous dit non ? Est-ce lié à la rentabilité ? au marché ? aux garanties ? Les banques ont de l’expérience, écoutez leurs arguments et posez-leur la question : qu’est-ce qui pourrait transformer ce non en un OUI. Posez des questions et écoutez les réponses, vous avez peut-être loupé quelque chose dans votre étude de marché. Si vous êtes sûre de vous que vous vous demandez comment obtenir le financement d’un projet sans passer par une banque, je vous rassure, il existe d’autres sources de financement.

 

Le crowdfunding : Une aide au financement pour un projet professionnel

C’est quoi le crowdfunding ?

Le crowd quoi ? hum. “Crowd” signifie “foule” en anglais, et “funding”, financement, le crowdfunding, c’est ce qu’on appelle le financement participatif. Le principe est simple, permettre à des entrepreneurs d’obtenir une aide au financement d’un projet professionnel grâce à de multiples investisseurs.  Cela se fait généralement via une plateforme dédiée en ligne. Le créateur présente son projet, explique ce qu’il veut faire, pourquoi il a besoin d’argent et à quoi il va lui servir. Il propose ainsi à des particuliers ou professionnels, de soutenir son projet en apportant une somme d’argent libre, ou pré-déterminée. La contrepartie est fixée par le futur chef d’entreprise, libre aux investisseurs d’accepter ou non. Il existe deux types de plateformes, celles qui financent les projets sur la base du don, et celles qui les financent sur la base d’un prêt et moyennant un taux d’intérêt (établi sur le taux légal entre particuliers).

Quelles sont les plateformes de crowfunding ?

Il existe de nombreuses plateformes de crowdfunding comme Ulule, Kiss Kiss Bank Bank ou encore Bolden pour ne citer qu’elles. Je ne saurais vous conseiller une plateforme plutôt qu’une autre, mais je vous recommande de bien lire les conditions de participation de chacune d’entre elles. C’est un moyen simple d’obtenir une aide pour financer un projet, sans avoir recours à une banque.

Avantages et Inconvénients du financement participatif

Le premier avantage du crowdfunding est que tout peut aller très vite. Pas besoin de présenter de dossier à la banque, pas d’intérêts à verser s’il s’agit d’un système basé sur le don, tout se fait en ligne, en temps réel. L’inconvénient est que pour bénéficier de ce système, vous devez communiquer efficacement sur votre projet et convaincre les investisseurs en quelques lignes. Plus vous ferez de promotion, plus vous aurez de chances d’être financée ! Tout dépend bien sûr de la nature de votre projet et du montant dont vous avez besoin.

 

Obtenir une aide au financement de projet grâce aux aides publiques

Les aides au financement publiques indirectes

Indirectement, le gouvernement a mis en place un certain nombre d’aides aux entreprises pour les aider durant les premières années d’exploitation. Par exemple, en fonction de votre statut juridique, vous pouvez bénéficier d’une exonération de TVA, choisir une imposition plus avantageuse, ou obtenir une réduction d’impôts. Je ne vais pas rentrer dans le détail des différents statuts juridiques, mais si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire cet article. Il est orienté pour les rédacteurs web, mais vous y trouverez de nombreuses infos pratiques pour vous aider à y voir plus clair.

Les aides au financement directes

Saviez-vous que vous pouvez bénéficier d’une aide au financement d’un projet professionnel ?  Voici les principales aides publiques existantes :

  • NACRE : Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise est une aide octroyée pour le démarrage d’une activité, ou pour la reprise d’une entreprise comme son nom l’indique. Vous trouverez toutes les infos sur cette aide ici.
  • ACCRE : Il s’agit d’une aide destinée aux chômeurs pour les aider dans la création ou la reprise d’une entreprise, en les exonérant des charges sociales la première année (plus d’infos ici).
  • ARCE : Cette aide est dédiée aux personnes bénéficiant de l’ARE (Allocation d’aide au Retour à l’Emploi) et leur permet de bénéficier de l’aide au chômage sous forme de capital (voir ici).
  • CAPE : Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise permet d’accompagner les créateurs de projet grâce à la mise à disposition de moyens matériels et financiers. En contrepartie, vous devez suivre un programme de préparation à la création, ou à la reprise de gestion d’entreprise (voir ici).

Enfin et dans une moindre mesure, pour obtenir une aide pour financer un projet, il existe également des subventions sectorielles. Elles vous permettent de bénéficier d’une aide financière en fonction du secteur d’activité de votre projet. Les secteurs soutenus sont notamment l’environnement, l’édition, la presse, la librairie, ou encore les entreprises culturelles. Plus d’infos à ce sujet juste ici.

 

Nous arrivons (déjà) à la fin de cet article et j’espère qu’obtenir une aide au financement d’un projet vous semble déjà plus accessible. J’ajouterais pour finir, qu’une dernière solution pour vous aider à obtenir une aide financière, est tout simplement de vous adresser à vos proches. Présentez votre projet aux personnes qui vous soutiennent et demandez-leur de l’aide. Ce n’est pas toujours évident de demander de l’argent, pourtant ces personnes-là sont probablement celles qui croient le plus en vous !

J’ai essayé d’être exhaustive, mais il est possible que tout ne soit pas répertorié ici. Si vous avez déjà bénéficié d’une aide au financement, ou si vous avez une expérience à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires. Je vous souhaite à toutes une bonne semaine et je vous dis à très vite, ici ou ailleurs. Pensez à partager cet article s’il vous a aidé !

PS : vous êtes de plus en plus nombreuses à nous rejoindre et nous envoyer des messages pour nous parler de vos projets, alors un grand merci pour votre soutien.

Marie

Comment obtenir une aide au financement d'un projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-je faite pour entreprendre ?

Surveille ta boîte mail ;-)